En ce moment
 

Les secrets de la rose: comment la choisir et la conserver beaucoup plus longtemps? (vidéo)

Ce jeudi, c’est la Saint-Valentin, l’une des journées les plus importantes de l'année pour les fleuristes. Les roses sont les stars de la journée. Elles sont jusqu'à 5 fois plus chères que le reste de l'année. Quel est le parcours d'une rose de la terre au bouquet?

A Boechout dans la province d’Anvers se trouvent 20.000 mètres carrés de serre uniquement consacrés à la culture des roses. Chaque mètre carré permet de récolter 5 à 7 fleurs par semaine. Sur une année, cette exploitation cultive environ 6 millions de rose de manière biologique. "Chaque semaine, nous comptons le nombre d’insectes nuisibles et en fonction de la quantité, nous versons de bons insectes pour les manger", explique Bart van Nuffelen, cultivateur de roses.

Aucun pesticide n’est utilisé, ces petits insectes suffisent à avoir des fleurs intactes et surtout plus résistantes. "Il faut vraiment que les cultivateurs changent leurs méthodes et ce n’est pas simplement par amour de l’environnement, c’est aussi parce cela engendre des plantes plus fortes et plus durables", souligne Marieke Walbers, la directrice de l’Union royale des fleuristes de Belgique.


Le parcours des roses

Une fois coupées et avant de pouvoir être vendues, les fleurs doivent impérativement rester en chambre froide. "Quand nous coupons les fleurs, elles ne sont plus alimentées en eau par la plante, nous devons donc les mettre immédiatement dans l’eau après la récolte et elles doivent passer 24h au frais pour se revigorer et devenir plus fortes", précise Bart van Nuffelen.

Des roses que Delphine a pu acheter à la criée, cette fleuriste de Gosselies s’y rend deux fois par semaine. Le but est d’avoir constamment des fleurs fraîches en magasin. "Dès qu’elles arrivent, on les déballe, on les passe à la machine pour retirer les épines et puis on va bien les couper en biais pour qu’elles boivent bien", pointe Delphine.


Des conseils

Lors de la Saint-Valentin, sur une seule journée, les fleuristes vendent quatre fois plus de roses que sur une semaine complète, la qualité est donc importante. "Ce qui détermine la qualité de la rose : c’est la longueur. Pour la verdure, il faut vérifier qu’elle ne soit pas malade, donc bien verte et le bouton évidemment", affirme Chantale, une autre fleuriste.

Pour garder de belles fleurs le plus longtemps possibles, certains gestes s’imposent. "Ce qui est important, c’est de bien changer l’eau, de les recouper régulièrement en biais et de les mettre dans un endroit pas trop chaud. Lors de l’emballage, on met toujours un petit sachet. Vous mettez la moitié lors de la première mise à l’eau et le reste quand vous changez l’eau", détaille Delphine.

En suivant tous ces conseils, vos roses devraient tenir le coup une bonne semaine.

Vos commentaires