En ce moment
 
 

Les stages d'été et les camps vont-ils être maintenus? Ces vacances scolaires s'annoncent comme un vrai CASSE-TÊTE pour les parents

Les stages d'été et les camps vont-ils être maintenus? Ces vacances scolaires s'annoncent comme un vrai CASSE-TÊTE pour les parents
(C)Pixabay
CORONAVIRUS

Le Conseil National de Sécurité se laisse encore un peu de temps pour étudier dans quelles conditions, il pourra envisager les stages d'été et les camps des mouvements de jeunesse. Ces vacances d'été s'annoncent comme un vrai casse-tête, pour tout le monde et pour les parents en particulier.

Pour Christophe Cocu, directeur général de la Ligue des familles qui était en direct ce matin sur BEL RTL, il y a urgence.

"Pour le moment, il y a quelque chose qui est en train de se mettre en place. Le secteur jeunesse, le secteur de l’accueil temps libre, les ministres concernés sont en train de discuter pour soumettre un plan au Conseil National de Sécurité en passant d’abord par le groupe d’experts pour la stratégie de sortie. Et dans ce plan, l’idée c’est de proposer qu’il y ait un maximum de stages et de camps organisés dans des conditions sanitaires assez similaires à ce qu’il se passe dans les écoles. Et la Ligue des Familles participe vraiment à cette idée même si elle ne participe pas à cette concertation, parce que c’est un enjeux important pour les parents de pouvoir déposer les enfants pour aller travailler mais c’est aussi super important pour les enfants de retrouver du contact social même dans des conditions particulières pour leur bien être, leur santé mentale. C’est vraiment essentiel", a développé le directeur.

Avec des mesures sanitaires comme dans les écoles ?

"C’est ce qui est en train de se discuter, avec notamment l'avis du côté néerlandophone pour être cohérent au Conseil National Sécurité. D’après ce que je sais, le plan est en train de circuler auprès des experts et il devrait être soumis au prochain CNS ou le suivant. Par ailleurs, il y a des stages qui sont déjà ouverts et qui ne font pas encore payer d’acompte. Il y en a d’autres qui ne sont pas ouverts et il faudra donc s’organiser assez vite. Je tiens aussi à pointer une initiative du délégué général au droit de l’enfant qui va essayer de mettre en place un projet pilote dans les villes pour occuper un maximum d’enfants", a expliqué Christophe Cocu.

Est-ce que, dans le même temps, vous plaidez pour une prolongation du congé Coronavirus qui est valable jusqu’au 30 juin ?

"Notre première demande, c’est qu’il soit mis en place parce qu’il y a beaucoup de parents en difficultés. Et oui, nous demandons une prolongation et que cela soit au moins à hauteur du chômage temporaire, parce que avec les montants qui sont sur la table actuellement, très peu de parents y auront accès", a détaillé le directeur de La Ligue des Familles.

 

Vos commentaires