En ce moment
 

Cette jeune syndicaliste a rencontré des ministres lors de la manifestation: "Je ne pense pas qu'ils vont tenir compte de nous"

Cette jeune syndicaliste a rencontré des ministres lors de la manifestation:

Il y a plusieurs manifestations aux quatre coins du pays ce mardi. Les syndicats protestent contre la réforme des pensions, surtout à La Louvière et Bruxelles, d'après les chiffres des syndicats.

La FGTB, la CSC et la CGSLB mènent une série d'actions ce mardi contre le projet de réforme des pensions du gouvernement fédéral. Environ 4.000 personnes d'après la police à Bruxelles, depuis 10h30 au Mont-des-Arts, à Bruxelles. Tout s'y est déroulé dans le calme, comme l'a constaté notre équipe sur place. Le cortège s'est disloqué vers 13h devant la gare centrale. Une délégation de jeunes syndicalistes s'est rendue au cabinet de Daniel Bacquelaine, le ministre des pensions. "On a partagé nos points de vue, mais je ne pense pas qu'ils vont tenir compte de nous", a-t-elle conclu.

Les manifestants étaient 3.000 à Namur et à Liège (où la pluie a écourté le rassemblement), 3.000 à Gand. Et 10.000 personnes à La Louvière (d'après les syndicats), où se trouvait notre journaliste Julien Crête.

ll1

Un "Jobs Deal" critiqué

Les organisations sont particulièrement remontées contre les mesures relatives aux retraites présentes dans le "Jobs Deal" conclu cet été. Le report des crédits-temps à l'âge de 60 ans au lieu de 55 ans précédemment, ainsi que le recul des régimes de chômage avec complément d'entreprise (RCC) à 62 ans avec 41 ans de carrière cristallisent le courroux de la FGTB, de la CSC et de la CGSLB. De manière générale, les syndicats fustigent la volonté du gouvernement Michel de saper le système de pensions. Selon le calcul des syndicats, les pensions les plus élevées pourraient baisser de 353 euros par mois. 

Dans le courant de la matinée, une délégation ira à la rencontre du Premier ministre Charles Michel et du président de la Chambre Siegfried Bracke. "Les jeunes, les travailleurs et les pensionnés crient de la même voix qu'ils ne sont pas d'accord avec cette politique. Pour les jeunes, la priorité doit être la création de vrais, bons emplois", déclare Estelle Ceulemans, secrétaire générale de la FGTB Bruxelles. 

Les transports en commun perturbés

Les transports en commun risquent d'être très perturbés tout au long de la journée à Bruxelles (Stib) et en Wallonie (TEC), vu que de nombreux travailleurs participent à ces actions. La société tente de donner plus d'informations sur le site www.infotec.be.

Le "Contact Center" (070/23.20.00) est ouvert du côté de la Stib. "Le site internet www.stib.brussels informe en continu les voyageurs, tout comme la page Facebook (facebook.com/lastib) et le compte Twitter (@stibmivb)", détaille la STIB.

Par contre, la SNCB ne prévoit pas de fortes perturbations. "S'il devait en avoir, elles seront limitées", explique un porte-parole. Rendez-vous sur ce site pour planifier votre voyage et voir les éventuels retards.

Vos commentaires