En ce moment
 

Les syndicats de la fonction publique manifestent à Bruxelles ce matin: "La danse qu’on nous propose est imbuvable"

Les militants syndicaux de la fonction publique protesteront ce matin au pied du bâtiment WTC 3, près de la gare du nord à Bruxelles. Ils dénoncent l'arrêt des négociations sur la refonte de leur statut.

Une bonne centaine de délégués syndicaux de la fonction publique manifestent leur grogne ce matin à Bruxelles. Ils se rassemblent ce matin au pied du bâtiment WTC 3, près de la gare du nord. "Il y a une discussion qui a été entamée il y a un peu plus d’un mois sur le CODEX, c’est une grande bible où on va mettre tous les textes qui concernent les fonctionnaires fédéraux, la manière de fonctionner, les recrutements, les pensions, la fin de carrière, le début de carrière, les congés… On ne nous laisse pas le temps nécessaire à la négociation et on ne répond franchement pas à nos remarques et ça nous courrouce fortement. Ici, visiblement, j’ai l’impression que le danseur est tout seul et que son cavalier ne suit pas. Le cavalier c’est nous, et on ne suit pas, parce que la danse qu’on nous propose est imbuvable", explique Michel Jacobs, secrétaire général en charge de la justice et des finances au sein de la CGSP, joint par Florent Tondeur.

Les négociations sont en cours depuis un mois mais prendront fin mercredi soir. Pourtant, elles sont loin d'être terminées selon eux. Ils n'ont pas le temps nécessaire pour tout lire (le CODEX fait 500 pages), pour poser les bonnes questions et pour pouvoir avoir des réponses. Les organisations craignent une réduction du nombre de jours de congés, la suppression du régime de maladie et la fin des recrutements statutaires.

 

Peu de répercussions dans le secteur

Pour rappel, une grève avait eu lieu dans le secteur le 30 avril dernier. Cette fois-ci, il ne s'agit donc pas d'un appel à la grève. Peu de répercussions sont attendues dans le secteur, mais les syndicats couvriront tous leurs affiliés qui voudraient se mettre spontanément en grève.

L'action ne concerne pas les écoles ni les transports en commun: trains et bus devraient circuler normalement. Il est par contre possible que le fonctionnement des prisons soit affecté, avec notamment une annulation des visites prévues ce mercredi.

Vos commentaires