En ce moment
 

Les syndicats manifestent en front commun mercredi: voici leurs revendications et les perturbations prévues

Ce mercredi, une manifestation syndicale en front commun est prévue à Bruxelles. FGTBCSC  et CGSLB défileront pour réclamer "des pensions décentes". Les participants doivent se réunir à 10h sur le boulevard Albert II, près de la gare du Nord. Le cortège partira à 11h et empruntera l'itinéraire classique des boulevards Albert II, Botanique, Pachéco, de l'Impératrice, de l'Empereur, avant de descendre la rue des Alexiens pour rejoindre le boulevard Lemonnier jusqu'à la gare du Midi. "Nous incitons les manifestants à venir en train. Nous avons demandé à la SNCB de disposer d’un tarif évènement et de mettre à disposition des trains supplémentaires", indique le syndicat socialiste.

Cliquez ici pour consulter la brochure commune rédigée par les trois syndicats.

FGTB, CSC et CGSLB demandent:

  • Une pension dès 65 ans.
  • Une pension légale qui permette de vivre dignement.
  • Une pension minimum qui évite de plonger dans la pauvreté.
  • Un alignement progressif de la pension légale du secteur privé sur le niveau de la pension du secteur public.
  • Une prise en compte réelle et effective de la pénibilité du travail.
  • Une prise en compte des accidents de la vie dans le calcul de la pension comme s’il s’agissait de périodes de travail effectif.
  • Une pension prévisible qui ne dépende pas de la conjoncture.
  • Une valorisation des périodes travaillées via un relèvement du plafond des revenus.



Les perturbations prévues

Cette manifestation ne sera pas sans conséquences. La Stib annonce déjà des perturbations. Le TEC aussi. A l'inverse, la SNCB annonce 8 trains supplémentaires vers Bruxelles. En revanche, difficile de prévoir combien d'écoles seront concernées, à Bruxelles et en Wallonie. Seule certitude, elles ont toutes une obligation d'accueil des élèves, même si les cours ne sont pas assurés.

Faisons un résumé des perturbations prévues.

Stib

Le réseau des transports en commun bruxellois (Stib) risque d'être fortement perturbé mercredi. La Stib mettra "tout en oeuvre" pour assurer, dans la mesure du possible, une desserte des lignes principales. Outre le fait qu'un nombre encore indéterminé de collaborateurs de l'entreprise - dont des conducteurs et des chauffeurs - soutiennent l'action, la manifestation risque également d'avoir un impact sur la circulation des véhicules aux alentours du parcours. La Stib conseille dès lors aux personnes qui en ont la possibilité de privilégier d'autres alternatives que ses transports publics pour leurs déplacements. Le contact center (070/23.20.00) sera ouvert dès 6h et, comme lors de chaque événement, les pages Facebook et Twitter, ainsi que l'application et le site internet, informeront les voyageurs en temps réel.


SNCB

Les navetteurs du rail ne semblent pas avoir de souci à se faire: la SNCB a renforcé son offre à la demande des syndicats. Huit trains supplémentaires seront mis en service vers Bruxelles depuis Liège, La Louvière, Mouscron, Anvers et Ostende.


TEC

En raison de la manifestation interprofessionnelle, des perturbations sont à craindre sur le réseau TEC. "Il ne s’agit donc pas d’une grève sectorielle des agents du TEC mais d'une action pour laquelle les organisations syndicales ont déposé un préavis couvrant les agents qui y participeront", précise un communiqué du TEC. Les 900 circuits de transport scolaire vers l’enseignement ordinaire et spécialisé seront par contre tous assurés.

À l’heure actuelle, les prévisions sont les suivantes:

TEC Brabant Wallon
68% des parcours devraient être assurés. Les voyageurs sont invités à consulter le détail des lignes impactées et des parcours supprimés sur le site infotec.be.

TEC Charleroi
Le réseau du TEC Charleroi risque d’être perturbé. Des informations actualisées seront disponibles via la page Facebook et le compte Twitter du TEC Charleroi ou le site infotec.be.

TEC Hainaut
• Mons: 50% des services devraient être assurés.
• Borinage: 30% à 40% des services devraient être assurés.
• Centre: 20% des services devraient être assurés.
• Hainaut occidental: 60% des services devraient être assurés.

TEC Liège-Verviers
Le réseau du TEC Liège-Verviers sera très fortement perturbé. Actuellement, les estimations sont les suivantes:
• Bassenge: 36% des services seront assurés.
• Eupen: aucun service ne sera assuré.
• Jemeppe: 22% des services seront assurés.
• Omal: 33% des services seront assurés.
• Oreye: 31% des services seront assurés.
• Robermont: 45% des services seront assurés.
• Rocourt: 23% des services seront assurés.
• Verlaine: aucun service ne sera assuré.
• Verviers: 50% des services seront assurés.
• Wanze: aucun service ne sera assuré.
• Warzée: 32% des services seront assurés.

TEC Namur-Luxembourg
• Province de Namur: 80% des voyages devraient être assurés.
• Province de Luxembourg: 82% des voyages devraient être assurés.

Vos commentaires