En ce moment
 
 

Les tarifs de distribution du gaz et de l'électricité de 2019 à 2023 ont été approuvés: voici ce qui est prévu

La Cwape a approuvé les tarifs de distribution d’électricité et de gaz pour les 5 années à venir en Wallonie. Il n'y a pas de grosse hausse attendue d’ici 2023. Le régulateur wallon du secteur de l’énergie a bien l’intention de mettre les détenteurs de panneaux photovoltaïque à contribution.

Les gestionnaires de réseau de distribution d’énergie ont rempli leur mission. Ores, Resa et les autres ont déposé leur proposition de tarifs pour l’utilisation du réseau de 2019 à 2023.

La Cwape, la Commission wallonne pour l'énergie qui régule le marché du gaz et de l'électricité, a fait ses calculs. Pour le gaz, on peut prévoir une baisse de 5% sur toute la période comparé à 2017-2018, deux années où les tarifs ont été identiques.
 
Pour l’électricité: les prix pour un client basse tension, c'est-à-dire monsieur ou madame tout le monde, vont baisser de 1%. "La première année, donc entre 2018 et 2019, nous allons voir une hausse des tarifs de distribution de l'ordre de 6% en moyenne sur la région wallonne. A partir de 2020 et l'entrée en vigueur du tarif 'prosumer', donc le fait de faire contribuer les détenteurs de panneaux photovoltaïques aux coûts du réseau, on va voir une diminution des tarifs de distribution à charge des autres utilisateurs, ceux qui n'ont pas de panneaux, de l'ordre de 7%", explique Antoine Thoreau, directeur en charge des matières socio-économiques de la Cwape.

Après 2020, les tarifs vont ensuite se stabiliser. Mais il faudra d’abord passer par une hausse cette année. Hausse due à différents facteurs, comme l’indexation des coûts des gestionnaires ou l’augmentation des charges fiscales. La baisse qui suivra ensuite en 2020 reposera donc surtout, on l’aura compris, sur les épaules des détenteurs de panneaux photovoltaïques. "Si on ne fait pas contribuer les prosumers qui ont installé leurs panneaux photovoltaïques avant le 1er juillet 2019, cela aura pour impact d'augmenter la facture des citoyens qui n'ont pas de panneaux photovoltaïques de l'ordre 20 euros chaque année à partir de 2020", indique Antoine Thoreau.

 


Bras de fer avec le gouvernement régional

Dans le cas contraire, le client récuperera donc ces 20 euros. Le message vise directement le gouvernement wallon et son avant-projet de décret. Le mécanisme visant à faire contribuer les détenteurs de panneaux photovoltaïques, le gouvernement wallon ne veut pas en entendre parler, lui qui a décidé la semaine dernière d'exonérer de ce tarif les installations existantes. 

Faire contribuer tous les détenteurs de panneaux permettrait de manière générale plus d’équité, estime la Cwape. "Dans un souci de non-discrimination, et pour permettre au réseau d'être financé par tout un chacun en fonction de l'utilisation réelle qu'il fait du réseau", affirme Stéphane Renier, président de la Cwape.

La Cwape n’exclut pas un recours devant la Cour constitutionnelle si la région ne change pas d’avis. Les tarifs 2019 entreront en vigueur le 1er mars.

Vos commentaires