En ce moment
 
 

Les Tiny Houses: ce concept de maisons à taille réduite séduit notamment par son prix... lui aussi réduit

Que diriez-vous de vivre dans une maison de 20 mètres carrés maximum ? Depuis quelques années, de plus en plus de Tiny Houses apparaissent en Belgique. Des maisons minuscules qui ont leurs adeptes. Pourquoi optent-ils pour un habitat léger ?

Construire soi-même une maison de moins de 20 mètres carrés, et y vivre ensuite avec un bébé. Un défi que c’est lancé un couple de Bruxellois. Maxime et Sabine ont déjà vécu en caravane en voyage pendant plusieurs mois : la taille très réduite des lieux ne leur fait donc pas peur.

Par contre, chaque achat de vêtements ou d’électroménagers devra être mûrement calculé : tout ne peut pas rentrer dans une Tiny House.  "Ici, dans notre futur salon, on aura un énorme fauteuil", explique Maxime. À côté, on a construit un double escalier pour pouvoir monter sur les deux mezzanines, avec des rangements à l'intérieur."

Le concept des Tiny Houses vient des États Unis. Les maisons sont généralement construites sur une remorque pour être déplaçables, et elles mesurent environs 20 mètres carrés. "On va y rester probablement plusieurs années", raconte Sabine. À un moment, si on veut plusieurs enfants, ce sera peut-être difficile de rester dans ce type d'habitat. On verra un peu ce que ça donne quand on commencera à y vivre."


Un budget lui aussi réduit : 30.000 euros

Une des motivations du couple est écologique : une Tiny House demande peu de chauffage et oblige à repenser sa consommation au quotidien. Le deuxième incitant est économique. "On est bruxellois, on voulait rester sur Bruxelles, mais s'acheter un logement sur Bruxelles c'est un peu compliqué, c'est très cher, et puis c'est surtout vivre au-delà de nos moyens. Là, on a mis toutes nos économies dans cette Tiny House, on a construit, et on vit selon nos moyens, sans s'être endettés sur 20 ou 30 ans."

Le couple compte terminer les travaux dans un mois. Budget final : 30 000 euros. Un prix classique pour ce genre de maison en auto construction.


Un accompagnement "sur mesure" est possible

Nicolas Vanmoer, quant à lui, accompagne des projets de Tiny Houses. "Nous sommes une ASBL. L'idée est de faciliter la tâche aux gens qui ont comme projet de se construire un habitat léger et mobile."

Faciliter un chantier grâce à des conseils et un suivi personnalisé, mais aussi par la location d’un atelier et d’outils. L’ASBL accompagne les projets dès leurs débuts. Selon Nicolas, "les gens viennent avec une envie de Tiny parce qu'ils ont envie de quelque chose de plus simple. Ils ont envie de profiter de la vie, et de moins travailler, prendre du temps pour faire les choses pour soi, pour sa famille."

Vivre mieux avec moins, une des idées centrales de ces habitats minuscules, à la frontière entre caravane et maison traditionnelle.

Vos commentaires