En ce moment
 

Les jeunes wallons se tournent vers l'apprentissage de l'anglais plutôt que du néerlandais: la N-VA ne serait pas innocente à ce constat

Les Wallons sont de moins en moins séduits par le néerlandais à l'école . 40% des élèves de l'enseignement secondaire l'ont choisi comme 2e langue cette année. C'est presque 10% de moins qu'il y a 5 ans. En Flandre, l'apprentissage du français est obligatoire jusqu'à la fin du cycle secondaire.

L'enseignement du néerlandais ne cesse de reculer en Wallonie. En 5 ans, il a chuté de près de 10%. Cette année, 40% des élèves de l'enseignement secondaire wallon ont choisi le néerlandais comme seconde langue contre 58% qui ont choisi l'anglais.


"Ils en ont partout"

Un choix qui ne surprend pas Alain Braun, professeur à l'université de Mons. Ce spécialiste de l'enseignement en immersion estime que les adolescents sont influencés par leurs parents et font le choix de la facilité: "L’anglais est beaucoup plus attractif pour des adolescents. On vit dans un monde entouré de culture anglo-saxonne, alors que la culture néerlandophone est complètement absente de notre environnement socio-culturel. Il y a une espèce de choix naturel qui irait d’aller vers l’anglais. Moi, je n’entends quasi jamais d’artiste flamand."

Un avis que partage également Julien Foucart, professeur de néerlandais et d'anglais: "L'anglais, ils en ont sur YouTube, sur Facebook, ils en ont partout... Donc je crois que cela les intéresse beaucoup plus que le néerlandais."


90 % des offres d'emploi l'exigent

Le néerlandais reste pourtant incontournable chez nous. Selon les dernières études en la matière, 90 % des offres d'emploi en Belgique exigent la connaissance des deux principales langues nationales. On remarque d'ailleurs un net regain de l'intérêt pour la langue de Vondel, une fois les études supérieures terminées.

C'est le cas de Samy, qui vient de sortir du secondaire. Ce jeune a profité du salon international Language Days pour s'informer sur les séjours en immersion en Flandre. Une nécessité pour lui qui considère que la connaissance parfaite du néerlandais est indispensable aujourd'hui: "Si jamais on veut pouvoir monter une société et pouvoir parler à d'autres personnes, je pense que le néerlandais est une langue très importante. Je parle français mais le néerlandais est quand même pratiqué dans la moitié du pays."


Est-ce que mes enfants arriveront à maitriser deux langues ?

La Flandre oblige de son côté ses élèves à apprendre le français. "Il y a un discours politique ambiant qui ne rend pas sympathique cette langue aux yeux des francophones. La N-VA à fait un tiers des électeurs flamands", ajoute Alain Braun. Les parents jouent un rôle déterminant dans ce choix. "Ce n’est pas un enfant de 12 ans qui va décider s’il va apprendre le néerlandais ou l’anglais. Les parents ont cette angoisse de se dire ‘est-ce que mes enfants arriveront à maitriser deux langues ?’ ", conclut le professeur à l'université de Mons.

Vos commentaires