Lors de cortèges de mariage, des automobilistes s'improvisent "rodeo drivers": la police s'organise pour lutter contre cela

Lors de cortèges de mariage, des automobilistes s'improvisent

Beaucoup de riverains de la ville de Bruxelles se plaignent des cortèges de mariage. Pour mettre fin à ses nuisances, la police a donc décidé de mener des contrôles, spécifiques, à ce genre de débordements.

Des manœuvres dangereuses, des comportements inciviques, vitesses excessives, klaxons à tue-tête... A Bruxelles, des cortèges nuptiaux font l'objet de contrôles de police.

En effet, des automobilistes profitent parfois de ce genre d'occasions pour enfreindre le code de la route, provoquant ainsi des situations particulièrement dangereuses en terme de sécurité routière.  

Sur les réseaux sociaux, de nombreuses images de ce genre sont relayées. On aperçoit ainsi des rodéos drivers, ces conducteurs fous qui prennent des risques sur le plateau du Heysel.


Un effet dissuasif 

"On a des contrôles sur les rodéos drivers, ces gens qui roulent de manière folle. Il faut rappeler que la police est là, prête à les intercepter. Elle contrôle aussi l'état des véhicules, si les papiers sont en ordre, s'il n'y a pas de substances stupéfiantes", éclaire Philippe Close, bourgmestre de la Ville de Bruxelles.  

Au mois d'avril, la zone de police Bruxelles Capitale-Ixelles a mis en place ce genre de contrôles propices à ces incivilités. Après une cinquantaine d'actions, plus de 200 PV ont été dressés. Des amendes allant jusqu'à 4.000 euros ont été distribuées. 

"Il suffit parfois que la police soit vue par un cortège pour avoir un effet dissuasif", éclaire Olivier Slosse, porte-parole de la zone de police Bruxelles-Ixelles. 

Les riverains ont, quant à eux observé, une amélioration et une diminution des incivilités lors des cortèges nuptiaux.

Vos commentaires