En ce moment
 
 

Manifestation anti-Michèle Martin: "Que chacun vienne vêtu de noir ou de blanc"

 
 

Des centaines de personnes sont attendues à la manifestation anti-Michèle Martin à Malonne. L'une des organisatrice a rappelé qu'il s'agissait d'une manifestation de paix, et que tout devait se dérouler dans le calme. Chacun est prié de venir vêtu de noir ou de blanc.

Plusieurs centaines de personnes sont attendues ce matin pour la marche organisée contre la venue de Michelle Martin au monastère des Clarisses à Malonne. Le cortège démarrera à 10h00 place du Fond de Malonne et prendra la direction de la rue des Monastères pour arriver au couvent.

Du noir et du blanc en guise de symboles

Murielle, une malonnoise, a repéré les premiers groupes sur Facebook et a décidé de prendre le relais pour que la manifestation se déroule au mieux à Malonne. "Tout le monde a la rage. Les gens sont fâchés de ne pas avoir été mis au courant de la venue de Michèle Martin. On aimerait bien que les soeurs changent d'avis, c'est l'un des objectifs de la manifestation. On souhaite que les personnes portent un vêtement blanc ou noir. Elles peuvent apporter des ballons blancs ou noirs. Pas de pétards, on veut respecter les riverains", a-t-elle expliqué au micro de Bernard Lobet, pour Bel RTL.

Présence policière

Une trentaine d'agents de police seront présents pour encadrer la manifestation, selon le commissaire Pierre Jacobs, de la police de Namur. "Ce qui est prévu pour l’instant, c’est la présence d’une trentaine de policiers pour encadrer cette marche, accompagnés bien sûr des différents services de secours. La grande inconnue pour cette manifestation de demain, c’est le nombre de participants. Sur les réseaux sociaux, il y a plusieurs centaines de personnes qui ont annoncé leur participation à la marche. Mais ce nombre pourrait être beaucoup plus important, avec plusieurs milliers de personnes", commente, en direct de Malonne, notre journaliste Sébastien Prophète.

Rassemblement pacifiste

Une des organisatrices de l'événement rappelle que c'est un rassemblement pacifiste. "Nous sommes contre le vandalisme et l'agressivité". Les participants sont invités à porter des t-shirts blancs ou noirs et à emporter des ballons blancs ou noirs. "Le blanc, c'est pour le respect des victimes. Le noir, c'est pour dire 'non' à la justice actuelle. Michelle Martin a peut-être droit à sa réinsertion, mais on ne la veut pas à Malonne. Le tribunal d'application des peines doit revoir son jugement. Nous voulons que le pouvoir politique bouge", a-t-elle expliqué. Des personnes des quatre coins de la Belgique sont attendues.

Réunion pour informer les Malonnois

Lundi, une réunion est prévue à 20h00 entre le bourgmestre et les Malonnois. Pierre Jacobs et Christian Panier, magistrat honoraire, seront présents pour répondre aux questions concernant les tenants et aboutissants de cette libération conditionnelle.


 

Vos commentaires