Manifestation contre la réforme des pensions: les syndicats espèrent entre 30.000 et 40.000 personnes

Manifestation contre la réforme des pensions: les syndicats espèrent entre 30.000 et 40.000 personnes

Les syndicats affirment que la mobilisation est bien suivie et espèrent entre 30.000 et 40.000 personnes dans les rues.

Les syndicats se mettront en ordre de marche à partir de 11h00 à Bruxelles dans le cadre de la manifestation nationale pour les pensions, afin de protester contre les réformes prévues par le gouvernement du libéral Charles Michel.

Le 19 décembre, les syndicats s'étaient déjà mobilisés dans cette optique. Il y avait alors eu 25.000 manifestants dans les rues de la capitale, selon la police.

L'élan ce mercredi prend une véritable connotation nationale, ce qui diffère du premier mouvement de décembre. Les trois syndicats ont par exemple distribué ensemble un million de "gazettes" fournissant des informations sur la réforme en question.

Fin 2017, l'accent avait davantage été mis sur des actions régionales de moindre envergure, mais suite à la pression de la base le mouvement avait eu une force de frappe nationale.

L'objectif reste bien le même: CGLSB, FGTB et CSC déplorent l'amateurisme du gouvernement au sujet des pensions. L'inquiétude des syndicats porte principalement sur le débat relatif à l'introduction de la pension à points, souligne le porte-parole du syndicat chrétien ACV (pendant flamand de la CSC), David Vanbellinghen. Il évoque l'incertitude que le système suggère pour les employés, "or c'est vraiment la dernière chose que l'on souhaite lorsqu'on est plus âgé".

"Cette manifestation sera réussie si le gouvernement finit par discuter dans le calme en concertation avec les partenaires sociaux", commente encore le porte-parole.

Vos commentaires