5e marche pour le climat: toutes les photos et vidéos

  • 5e "Jeudi pour le Climat": forte mobilisation à Louvain

  • Large mobilisation chez les jeunes pour le 5e "Jeudi pour le Climat"

  • Deux propositions de loi sur le climat cet après-midi à la Chambre

  • Climat: rencontre avec la spationaute française Claudie Haigneré

 

Ils étaient 10.000 à marcher pour le climat ce midi à Louvain, 5.000 à Bruxelles, mais aussi plusieurs centaines à Arlon, Mons, Liège, Anvers ou Courtrai. C'est le 5ème jeudi de mobilisation des élèves et des étudiants et ils ne comptent pas s'arrêter là.

La police comptabilisait jeudi en milieu de journée environ 10.000 manifestants rassemblés dans le centre de Louvain pour le nouveau "jeudi pour le climat". Toutes les écoles secondaires de la ville brabançonne soutiennent la marche. Quelques centaines de jeunes supplémentaires étaient encore attendus en début d'après-midi, notamment depuis des écoles d'Heverlee. Vers 13h30, la marche a finalement débuté, avec plus de 10.000 participants, depuis la Ladeuzeplein. La police de Louvain a visiblement été surprise par le succès de l'initiative, puisqu'elle a indiqué en début d'après-midi que le parcours prévu avait été modifié "vu l'affluence". Plutôt que de passer par la Tiensestraat après avoir traversé la Grand-Place, les manifestants emprunteront les Bondgenotenlaan et Koning Leopold I-straat avant de revenir sur la Ladeuzeplein. Dans l'attente du départ, des jeunes reprenant notamment la chanson "Iedereen is van de wereld", de The Scene, ont été observés sur la place. Au moment de la mise en marche du cortège, les jeunes participants ont été applaudis par un groupe de parents et grands-parents, venus spécialement pour exprimer leur soutien.Beaucoup d'enfants semblent faire partie du cortège, qui compte aussi des écoliers francophones.

Environ 250 jeunes, selon la police, se sont rassemblés ce jeudi sur le temps de midi en face de l'hôtel de Ville de Liège pour à nouveau réclamer des mesures politiques fortes contre le changement climatique. A Bruxelles, on estime à 5000 mes jeunes qui ont pris part à la marche dans les rues de la capitale.

LE DIRECT

14h20 - Les jeunes se rassemblent une dernière fois sur la Grand-Place de Louvain, avant de terminer la manifestation.

13h40 - Plus de 10.000 étudiants marchent dans les rues de Louvain, selon une estimation de la police.

Leuven Marche

Leuven Marche2

13h30 - Un autre rassemblement a lieu à Arlon.

13h - Rassemblement pour le climat à Liège.

13h - Deux propositions de loi climat évoquées cet après-midi à la Chambre.

12h40 - À Louvain, Adélaïde Charlier, porte-parole de Youth For Climate" s'est confiée à Sébastien Rosenfeld. Elle répond aux critiques de certains politiciens sur le mouvement des jeunes. "J'en suis vraiment désolée pour eux. Je trouve ça très triste de ne pas nous prendre au sérieux. C'est une urgence pour tout le monde. C'est la première mobilisation qui concerne chacun des individus sur cette planète. Il ne faut pas nous décrédibiliser. Le message que nous portons, c'est ce que disent les scientifiques. Ceux qui ne nous prennent pas au sérieux et qui ne croient pas au changement climatique, je leur dis que le capitaine du Titanic pensait que son bateau n'allait pas couler.

Elle lance également un appel pour la manifestation du 15 mars prochain. "Le 15 mars, on appelle tout le monde à nous rejoindre pour marcher. C'est Greta Thunberg qui a lancé cette marche. Ce sera un message international, on a besoin que tout le monde agisse, et vite. On espère que tout le monde pourra montrer sa mobilisation le 15 mars, aux politiciens, mais aussi aux grands poissons de la société."

12h30 - "Le mouvement prend de l'ampleur aussi à Liège", selon notre journaliste Julien Modave.

12h20 - Les étudiants affluent dans le centre de Louvain. Leur pause de midi a commencé.  La police de Louvain s'attend à 10.000 personnes.

LOUVAINCLIMAT1

LOUVAINCLIMAT2

LOUVAINCLIMAT3

LOUVAINCLIMAT5

12h15 - Selon le comptage définitif de la police de Bruxelles-Ixelles, ils sont environ 5.000 étudiants à manifester dans la capitale.

12h10 - À Louvain, notre équipe a rencontré Elise, venue de Leuze-en-Hainaut pour manifester. "C'est ma première manifestation. J'ai vraiment envie de me battre pour cette cause (...) La planète est en grand danger, la situation devient vraiment critique. On est jeunes et on va vivre tout ça. Il est vraiment temps de se battre. On se demande quel va être notre futur. Parfois, j'ai peur. On a vraiment envie que les choses changent pour avoir un meilleur avenir."


12h00
 -A Courtrai, 1.000 élèves des groupes scolaires "Rhizo" et "het Guldensporencollege" se sont rassemblé ce matins. Avec des slogans et des couleurs, les élèves ont fait un tour de la ville en faisant arrêt à la maison communale et sont allés jusqu'au "Schouwburgplein". A Anvers, la police estime le nombre à 600 de manifestants.  Ils sont passés de la place de l'Opéra vers le centre de la ville en direction de la place Verte.

11h48- "À Liège, ils ne sont qu'une petite vingtaine", constate notre journaliste déployé sur place Julien Modave.

Liegeclimat

11h29 - Les premiers jeunes arrivent à Louvain, en Brabant flamand.

LeuvenWEBCORPS

11h24 - Quelque 3.000 élèves de secondaire et étudiants du supérieur manifestent ce matin dans le centre de Bruxelles, selon une première estimation sur place de la police de Bruxelles Capitale-Ixelles. Le cortège de la manifestation pour le climat s'est ébranlé vers 10h45 depuis la gare du Nord. Il devrait rejoindre la gare du Midi en empruntant le même parcours que la semaine dernière.

"On est plus chaud que le climat", scandent les manifestants, qui une fois de plus réclament une véritable politique climatique. "Aucun parti n'est crédible s'il n'applique pas une politique pour le climat", explique un membre du mouvement Génération Climat, interrogé par une correspondante de Belga, ajoutant que les actions se poursuivront jusqu'aux élections prévues le 26 mai prochain. Banderoles et pancartes sont brandies en nombre par les jeunes mobilisés en faveur de l'environnement. Les drapeaux belge et européen flottent en tête du cortège.

 11h19 - Des toilettes écologiques ont été placées à Louvain, en marge de la manifestation pour le climat organisée par des élèves, constate notre journaliste sur place, Sébastien Rosenfeld.

LeuvenWC

10h30 - Les 1.400 élèves de l'Athénée Royal de Chênée dans la cour de récré pour le climat: "On ne fait pas ça pour rater les cours, la preuve".




Une proposition de "loi climat" examinée à la Chambre cet après-midi: il y a trois points

Ce même jour, ces marches du jeudi (ainsi que deux autres, ne rassemblant pas seulement des étudiants, s'étant déroulées le dimanche) ont un premier effet concret sur le monde politique. En effet, la proposition de "loi climat" déposée par les partis écologistes francophone et néerlandophone, sera examinée en urgence à la chambre cet après-midi. Une majorité de députés devrait valider le principe de l’urgence, qui leur permettrait de peaufiner le texte et le soumettre au vote avant la fin de la législature début avril.

La "loi climat" rehausse les objectifs de la Belgique et réforme les organes de décision en matière climatique. Elle est le fruit du travail d'universitaires francophones et néerlandophones. La proposition comprend trois points essentiels qui ont été exposés hier par le coprésident Ecolo Jean-Marc Nollet sur Bel RTL.

1. "Tout d'abord des objectifs chiffrés et une obligation donc pour la Belgique d'atteindre ces objectifs qui sont ambitieux. Une réduction des gaz à effet de serre à hauteur de 55% en 2030 et de 95% en 2050. C'est au moins 15% en plus que ce qui était prévu pour l'instant. C'est un pas qui est nécessaire pour respecter l'accord de Paris", détaille Jean-Marc Nollet.

2. Création d'un moment de rendez-vous et de débat public annuel. "La proposition de loi prévoit qu'au mois d'avril, le jour de la journée de la Terre par exemple, il y ait systématiquement un rapport au parlement qui fait état de l'évolution, de l'avancement", précise le co-président d'Ecolo.

3. "Structurer la concertation de telle sorte qu'on puisse mettre de l'huile dans les rouages en Belgique, là où il faut bien le reconnaître, cela a plutôt bloqué ces dernières années", indique Jean-Marc Nollet.

Reste une grande inconnue sur cette loi : les partis flamands vont-ils voter ce texte? Pour l'instant, N-VA, Open VLD et CD&V sont contre. Et sans au moins 2 de ces trois formations, les quelques dizaines de pages d'article seront déchirées. Le projet reporté à la Belgique d'après 26 mai.


Combien de manifestants à Bruxelles ?

Il est difficile d'estimer combien de jeunes se rassembleront dans les rues de Bruxelles. Les figures de proue du mouvement, Anuna De Wever et Kyra Gantois, n'y seront pas, mais bien à Louvain. Selon le porte-parole de la police de Louvain Marc Vranckx, 10.000 personnes environ devraient prendre part dans la ville flamande à la marche pour le climat jeudi. "On ne sait pas encore combien d'élèves venant d'ailleurs que Louvain vont venir. Pour ce qui est des établissements scolaires de Louvain, plusieurs parents n'ont pas autorisé leur enfant à défiler".

Mons, pas en reste    

Par ailleurs, un appel via Facebook invite la population à rejoindre une mobilisation pour le climat jeudi entre 11h00 et 13h00 sur le site de l'UMons, avenue du Champ de Mars. Deux étudiantes de l'Université de Mons ont lancé un appel via Facebook pour ce sit-in pour le climat qui aura lieu sur le campus de l'UMons, à la plaine de Nimy."Depuis plusieurs semaines, les écoliers belges se mobilisent pour interpeller la société et surtout les politiques sur l'urgence climatique. Ce jeudi, nous voulons montrer que les étudiants de l'Umons soutiennent ce mouvement et qu'ils vont le renforcer", ont lancé les organisatrices via le réseau social. "C'est pourquoi nous vous appelons à participer au sit-in pour faire entendre notre voix."

Vos commentaires