En ce moment
 
 

Marche pour le climat: quand les grands-parents passent à l'ACTION

La marche de ce jeudi a rassemblé quelques générations puisque des parents ou des grands-parents ont accompagné et soutenu leurs enfants.

Aux côtés des manifestants ce matin dans les rues de Bruxelles, des générations plus anciennes étaient représentées. Des grands-parents inquiets, comme Thérèse notamment, qui se bat pour le climat depuis de nombreuses années. La mobilisation d'aujourd'hui lui remonte donc le moral.

"C'est vraiment la joie de voir les jeunes qui se mobilisent et qui continuent. Ce n'est pas un feu de paille, c'est vraiment quelque chose qui, je crois, va être porteur d'une nouvelle sorte de civisme, de citoyenneté active de la jeune génération. Pour nous, c'est le bonheur".

Ce n'est pas la seule grand-mère présente. D'autres, comme elle, ont bravé le froid ce jeudi.

"Nous savons qu'eux doivent faire ce que nous n'avons pas fait. On se sent un peu coupable, et pour ça, chaque jeudi, nous sommes là pour les applaudir", dit l'une d'entre elle.

"J'ai peu d'avoir des petits-enfants, j'avoue. Je n'en n'ai pas encore mais ça me fait peur… Qu'ils ne puissent plus nager dans une mer propre, respirer", ajoute une autre marcheuse.

Et pour Sabine et Peul, c'est presque comme un voyage dans le temps. "Il était temps que ça bouge un petit peu", dit-elle. "Ça nous fait penser à notre jeunesse", ajoute-t-il. "On est de la génération mai 68, alors on a beaucoup manifesté dans le temps"

Certains papas tenaient aussi à accompagner leur enfant au 4e acte de cette marche des jeunes pour le climat, notamment Jean-Louis, qui a du mal à contenir ses émotions : "J'aurais bien voulu pourvoir le faire moi-même mais… Maintenant ça change, j'espère en tout cas".

Des enfants du primaire étaient également de la partie ce jeudi. Car manifester pour le climat, ça s'apprend, et c'est finalement le combat de toutes les générations.  

Vos commentaires