En ce moment
 
 

Nouvelles mesures sanitaires: voici ce qu'il en est des marchés de Noël

Nouvelles mesures sanitaires: voici ce qu'il en est des marchés de Noël
© Belga
 
 

Un nouveau Comité de concertation s'est réuni d'urgence ce vendredi. Plusieurs mesures sanitaires ont été prises dans plusieurs secteurs, ainsi que pour les évènements privés en intérieur. Pour les évènements en extérieur, ce sont les organisateurs qui devront décider du maintien ou non. Pour les marché de Noël, la décision reviendra aux bourgmestres de chaque commune, a décrété le Comité de concertation.

Des annulations en cascade en Région liégeoise 

En région liégeoise, certains bourgmestres ont d'ailleurs déjà pris des décisions dans ce sens après le Comité de concertation du 26 novembre qui imposait le port du masque, le Covid Safe Ticket (CST) OU un maximum de 100 personnes. Une multitude de petits marchés de Noël ont déjà été annulés car certains organisateurs et bourgmestres estimaient qu'il était quasi impossible de respecter ces mesures sanitaires. Ils ont alors préféré les annuler. On fait le point: 

  • La commune de Malmedy est la première de la Région à avoir annulé l'évènement
  • A Blegny, le bourgmestre a pris un arrêté interdisant tous les marchés de Noël sur son territoire 
  • A Verviers, les organisateurs ont préféré ne pas le maintenir, d'autant que plusieurs chalets avaient déjà annulé leur venue
  • A Oupeye, le bourgmestre et la police ont décidé d'annuler les marchés de Noël sur l’esplanade du château, le pot de Noël à Hallembaye et la fête de Noël à Haccourt
  • A Wanze, le marché de Noël est aussi annulé
  • A Waremme
  • A Momalle
  • A Verlaine
  • A Fléron
  • A Romsée
  • Et à Boncelles

Les bourgmestres décideront de potentielles annulations ou durcissement des mesures sanitaires 

Si aucune annulation n'est prévue pour le moment à Bruxelles et en Wallonie, il se pourrait que dans les prochains jours, les bourgmestres en décident autrement, au vue de la recrudescence de l'épidémie dans notre pays. Ou qu'ils prennent des mesures supplémentaires pour éviter les foules. C'est en tout cas ce qu'a déclaré Alexander De Croo lors de la conférence de presse qui a suivi le Comité de concertation. 

A Namur par exemple, la Ville a décidé de durcir les mesures ce vendredi: 

  • Maximum 200 personnes pourront accéder à la partie Horeca du marché, située à l'intérieur de la place. Une mesure qui sera d'application chaque vendredi et samedi à partir de 18h00.
  • Ceci s'ajoute aux autres mesures qui étaient déjà d'application : l'obligation de porter un masque, de détenir un CST valable et de rester assis au moment de consommer.
  • Après avoir observé une période de sensibilisation, la police de Namur a été chargée de verbaliser immédiatement toute personne en infraction. L'amende s'élève à 250 euros pour un citoyen et à 750 euros pour un exposant. 

Pour l'instant, pas de panique, du moins, pour les plus gros événements comme les Plaisirs d’Hiver à Bruxelles, ou le Village de Noël, à Liège, qui imposent le contrôle du CST (et ne sont donc pas limités à 100 personnes). Pour consulter les dernières mesures des Plaisirs d'Hiver à Bruxelles, c'est par ici. Pour le Village de Noël à Liège, ici


 




 

Vos commentaires