En ce moment
 
 

Marie-Christine Marghem: "Une marche pour le climat contre le gouvernement? Les gens ne se rendent pas compte"

Des dizaines de milliers de personnes ont défilé pour le climat à Bruxelles dimanche, au moment où la COP24 s'ouvrait en Pologne.

Plus de 65.000 manifestants, selon la police, ont participé à la plus grande marche pour le climat jamais organisée en Belgique, estiment les organisateurs.


"Le changement est pour maintenant"

Et parmi les participants à cette manifestation qui interpelle le gouvernement, la ministre de l'Environnement Marie-Christine Marghem a fait le déplacement. "J’estime que ma place était ici. Et comme l’a dit une manifestante, le changement est pour maintenant. Elle a raison", a-t-il indiqué au micro de nos confrères de VTM.


"Cela prend beaucoup de temps"

 Marie-Christine Marghem assure que pas mal d’actions ont été mises en place, mais selon elle, il existe un problème important en Belgique. "Il y a une régionalisation des compétences climatiques. Et pour pouvoir avoir des actions fortes, il faut que le fédéral et les régions soient alignés dans le même sens. Ce qui prend beaucoup de temps", souligne-t-elle avant d'ajouter: "Nous avons réussi le pacte énergétique interfédéral (qui court jusqu’en 2050) et nous allons réussir le plan national énergie-climat pour 2030. Nous faisons des actions suivant ces plans mais il faut aller plus fort et plus vite."


"C’est contre vous"

"C’est une manifestation contre le gouvernement et vous êtes ici. C’est contre vous", a souligné une journaliste de VTM. "Les gens ne se rendent pas compte que le fédéral n’a qu’une petite partie de ces compétences et que les autres sont dans les mains des régions. C’est plus complexe que de dire le "changement c’est maintenant" ou de manifester contre le gouvernement", a conclu la ministre de l'Environnement.

Vos commentaires