En ce moment
 
 

Masque imposé dans les magasins et certains lieux publics: les explications d'Yves Van Laethem

Masque imposé dans les magasins et certains lieux publics: les explications d'Yves Van Laethem
©Belga
 
CORONAVIRUS

La Belgique entérine ce vendredi l'élargissement du port obligatoire du masque, qui devra être porté dès samedi dans les magasins, les cinémas, les lieux de culte ou encore les musées et bibliothèques, pour mieux protéger la population contre le coronavirus.

"Cette liste pourrait être amenée à évoluer dans le temps, en fonction de la situation épidémiologique de notre pays. Le port du masque reste toujours fortement recommandé dans les autres situations", a écrit le gouvernement de la Première ministre Sophie Wilmès dans un communiqué publié jeudi soir.

Le port du masque était déjà obligatoire dans les transports en commun ou "lors de l'exercice de professions avec contacts rapprochés", comme dans les salons de coiffure.

Les Belges qui ne respecteraient pas ces obligations s'exposent à "une sanction pénale". Les enfants de moins de 12 ans ne sont pas concernés.

"De plus, l'arrêté ministériel prévoira spécifiquement la possibilité de fermeture des établissements qui enfreindraient les règles en vigueur de manière répétée", est-il ajouté.

Le Covid-19 a fait près de 10.000 morts en Belgique.

Cette décision, qui fait suite la recommandation jeudi soir d'un groupe d'experts, doit être entérinée vendredi par un Conseil national de sécurité.

Pourquoi rendre le port du masque obligatoire maintenant et pas plus tôt ?

Il y a encore deux semaines, selon nos dirigeants politiques, impossible de justifier, auprès de la population, qu'on impose le masque alors que les chiffres de l'épidémie baissaient de jour en jour. Sauf que depuis, les chiffres ne baissent plus, le nombre de contamination s'est stabilisé...

"Cela stagne depuis un certain temps, la courbe ne diminue pas. Ce n’est pas inquiétant, mais un peu préoccupant. Quand on regarde qui est infecté, ce sont essentiellement des jeunes entre 20 et 40 ans. Ils ne sont pas malades mais porteurs potentiels", explique le porte-parole interfédéral de la lutte contre le coronavirus, Yves Van Laethem.

Deuxième justification: la Belgique suit le mouvement, d'autres pays européens, où l'on impose peu à peu le port du masque dans de nombreux lieux publics, en Allemagne, en Espagne par exemple. Enfin, il y a l'arrivée prochaine des soldes, les promos dans les magasins. "Soldes fructueuses veut dire files dans les magasins. Cette raison est une bonne raison pour dire que c’est le moment où jamais pour à l’intérieur le rendre obligatoire", conclut Yves Van Laethem.

 

 

Vos commentaires