En ce moment
 
 

Mégane, touriste belge en vacances, se blesse: malgré son assurance voyage, elle a dû payer la totalité des factures (vidéo)

Mégane, touriste belge en vacances, se blesse: malgré son assurance voyage, elle a dû payer la totalité des factures

Mésaventure vécue par une touriste belge. Mégane s'est blessée durant ses vacances en Thaïlande. Elle a été soignée dans un hôpital de la région. Malgré son assurance voyage, elle a dû payer la totalité des factures de sa poche avant d'être remboursée à son retour. Des dépenses importantes, imprévues, comment les éviter?

Pour ses vacances en Thaïlande, Mégane avait tout prévu… sauf l’imprévisible. "J'ai glissé dans la piscine. Il y avait un carrelage cassé. Je me suis coupé le petit orteil", explique-t-elle. Sur place, direction l’hôpital. Mégane débourse 500 euros pour 8 points de suture. "Comme je ne suis pas hospitalisée, je dois tout payer à l'avance. Je dois débourser (au total) 1000 euros de mon budget vacances pour payer mes frais d'hospitalisation. C'est seulement en rentrant en Belgique que je vais pouvoir donner les documents officiels et  que du coup, là, on va me rembourser."

Une situation que Jean Claude, le père de Mégane, ne comprend pas. L’assurance coûte 659 euros par an et est censée couvrir tous les accidents qui surviennent à l’étranger. "Je trouve cela inadmissible. Jamais je n'aurai pensé cela. Ce n'est pas l'assurance la moins cher et elle est d'un nom bien connu."

Pour se prémunir de ce type de mésaventures, le mieux est d’énoncer clairement ses besoins à son assureur. Chaque compagnie propose des contrats différents : il n’y a donc pas de contrat-type. Wauthier Robyns, porte-parole d'Assuralia: "Le plus important étant d'avoir une bonne idée de quelles sont les exclusions du contrat." Autre point essentiel : les montants d’intervention sont souvent plafonnés. En cas de désaccord, comme c’est le cas pour Mégane, deux solutions sont possibles :

- Une médiation en interne avec la compagnie d’assurance

- Faire appel à 'l’ombudsman' des assurances qui examinera le dossier en externe.

Dans les deux cas, les procédures sont gratuites.

Vos commentaires