En ce moment
 
 

Moins de 500 patients aux soins intensifs: peut-on accélérer le déconfinement?

 
CORONAVIRUS
 

Le nombre de patients en soins intensifs est passé sous le seuil des 500. Un chiffre important car il s'agit d'un des critères prévus pour permettre de nouveaux assouplissements dans les semaines à venir. Avec cette évolution positive de la pandémie en Belgique, pourrait-on accélérer le déconfinement? C'est l'une des questions que nous avons posé à Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral de la lutte contre le coronavirus. Il était l'invité du RTL INFO 19H ce samedi.

Luc Gilson: On pourrait accélérer le déconfinement?

Yves Van Laethem: Ça c'est probablement trop tôt. Il faut bien avouer que le déconfinement tel qu'il est prévu, il va un peu plus vite que ce que les scientifiques avaient prévu. Des grands groupes de 50 dans son jardin, 4 personnes différentes tous les jours… C'est plus que ce que les scientifiques proposaient.

Luc Gilson: C'est risqué?

Yves Van Laethem: Les experts estiment en tout cas qu'on est très loin, et on tâte très loin les possibilités à ce niveau-là. Donc je pense qu'aller plus vite que ça, ce serait vraiment très audacieux. Pour ne pas dire trop.

Luc Gilson: Ce sont les variants du coronavirus qui vous inquiètent?

Yves Van Laethem: On fait attention à cette problématique des variants, qui pour l'instant, chez nous, est bien stabilisée. Ils sont peu importants. On sait que le variant indien a pris le dessus en quelques semaines en Angleterre. Donc il est possible que passant de 1% pour l'instant, il augmente dans les semaines qui viennent. Les bonnes nouvelles, c'est que les vaccins semblent malgré tout, pour les manifestations graves, couvrir les variants, y compris le variant indien.

 




 

Vos commentaires