En ce moment
 
 

Molenbeek: pourquoi Sharia4Belgium n'est pas encore interdit en Belgique?

 
 

C'est la question que se posait hier Mohamed Sifaoui, journaliste, écrivain et réalisateur franco-algérien spécialisé dans l'islamisme, invité de l'émission "L'essentiel" de Philippe Callet sur Bel RTL. Selon lui, l'extrémisme religieux est comme l'extrême-droite: ils ne devraient pas être tolérés dans une démocratie. D'autre part, il rejette la faute sur Philippe Moureaux, un bourgmestre qui récolte ce qu'il a semé.

"Il est quand même inadmissible aujourd'hui que des groupes puissent, sur internet, lancer des appels à peine déguisés au meurtre, à la violence, à la haine, au rejet de l'autre", s'est exclamé vendredi soir M. Sifaoui. Selon lui, "il n'est plus acceptable, et c'est ce qu'il faut réaffirmer, que des démocraties puissent accepter ce qui est de nature antidémocratique, quel que soit le discours antidémocratique. Qu'ils s'expriment au nom de l'extrême droite telle que nous la connaissons ou au nom de l'intégrisme religieux, ce discours haineux extrémiste est inacceptable et les grandes démocraties, les politiques modérés, se doivent de réaffirmer ces principes qui sont à mes yeux non discutables et non négociables."

Le porte-parole de Sharia4Belgium déjà condamné

Pourquoi, dès lors, le groupuscule islamiste radical d'Anvers, Sharia4Belgium, qui compte officiellement moins de 100 membres, n'est-il pas inquiété par la justice belge et les politiques? Le tribunal correctionnel d’Anvers a déjà condamné Fouad Belkacem (30 ans), son porte-parole présent hier lors de la conférence de presse haineuse qui a eu lieu à Zellik. Poursuivi pour incitation à la violence et à la haine à l’égard des non-musulmans, il avait été condamné à deux ans de prison, dont un an ferme, et 550 euros d’amende mais il a interjeté appel de sa condamnation.

Le résultat de la politique de communautarisation de Moureaux

Concernant l'attitude de défiance de la loi et des forces de l'ordre manifestée par des personnes portant le niqab à Molenbeek, M. Sifaoui revient sur la déclaration de Philippe Moureaux, bourgmestre PS de la commune, hier. Selon le spécialiste, il a réagi trop tard. Les autorités communales ont été trop laxistes avec l'islamisme radical et le communautarisme. "C'est quand même le résultat ou la conséquence d'une gestion communautariste de problèmes sociaux qui sont posés depuis plusieurs années. Malheureusement, sans pointer directement le doigt en direction de Philippe Moureaux, je pense que c'est quelqu'un qui a une responsabilité au regard de la gestion de sa commune, qui est une gestion communautariste qui ne peut donner que de tels résultats."


 




 

Vos commentaires