En ce moment
 
 

Mouscron: l'IEG ne veut plus du projet pharaonique de Cora

Le président de l'Intercommunale d'Etude et de Gestion (IEG) Michel Franceus a convié le 8 juillet dernier, les parlementaires élus sur la zone de Mouscron-Comines-Estaimpuis à une réunion de travail au sujet de Cora qui désire construire un immense complexe commercial sur la zone du Quevaucamps, à cheval sur les communes de Mouscron et d'Estaimpuis. Ceux-ci ont décidé de laisser la porte ouverte à Cora en cas de projet plus modeste. Le message a été communiqué mercredi à la société commerciale. La réunion s'est tenue quelques jours après que l'enseigne commerciale eut présenté son projet légèrement modifié aux mêmes mandataires. Ces derniers ne veulent du projet s'il est maintenu en l'espèce. Si Cora envisage un projet plus modeste, la porte reste par contre ouverte. Sur ce dossier, en proie à des querelles juridiques depuis plus de dix ans, les avis sont partagés. Certains désirent développer le plus rapidement possible des projets porteurs d'emplois, d'autres souhaitent faire entrer de l'argent frais dans les caisses de l'intercommunale en proie à de sérieuses difficultés financières. Une réflexion est aussi menée sur la nature du projet. S'il y a dix ans, le développement des complexes commerciaux en périphérie était à la mode, ce n'est plus le cas aujourd'hui. Certains députés veulent des projets commerciaux plus proches des centres urbains, voire à l'intérieur de ceux-ci. (FCH)

Vos commentaires