En ce moment
 
 

Réouverture en Belgique: Muriel, coiffeuse, heureuse de crouler sous les appels des clients

 
 

Les coiffeurs ont une semaine pour se préparer avant la reprise du travail samedi prochain. Ils sont nombreux à avoir leur carnet de rendez-vous déjà rempli.

À Gilly, le téléphone de Muriel sonne sans cesse. À peine la date de réouverture confirmée (13 février), les clients impatients veulent un rendez-vous. La liste d'attente est de plus en plus longue et pour contenter tout le monde, il faudra revoir l'organisation. "Je pense que nous allons ouvrir donc le dimanche 14 et nous allons travailler jusqu'au couvre-feu", a confié la coiffeuse. 
Le constat est le même chez Valerio à Couillet. Le coiffeur reçoit de nombreux appels et des réservations en ligne. L'engouement des clients fait du bien au moral. "Quand on voit aujourd'hui les gens qui nous appelle, le téléphone qui sonne pour des rendez-vous, qu'on voit qu'il y a un planning qui commence à se charger, on se dit: 'Ouf'. Ca fait du bien. On n'y croyait plus honnêtement", a avoué Valerio. 

On désinfecte après chaque client

Pour rouvrir, il faudra respecter des règles précises comme l'obligation de recevoir un client par 10 mètres², de ventiler suffisamment et de prévoir un temps d'attente de 10 minutes entre chaque client pour tout désinfecter. 

"Je pense que l'Etat, aujourd'hui, ne doit pas nous laisser tomber, malgré qu'ils nous laissent rouvrir. Il doit continuer à nous aider à traverser cette période difficile", a précisé Muriel. 

Valerio déplore l'incohérence des mesures en fonction des secteurs, comme les transports en commun. "Nous, on a pris toutes nos précautions depuis le départ. On désinfecte après chaque client et personne ne peut s'asseoir sur un fauteuil avant qu'il ne soit désinfecté. Je vois très mal et le chauffeur de bus, à chaque fois que quelqu'un descend du bus, aller avec son spray pour désinfecter le fauteuil", a lancé l'homme. 

Muriel et Valerio se préparent enfin à leur réouverture. Mais ils affirment qu'ils continueront à soutenir les secteurs qui n'ont pas cette chance, en participant à toutes les actions qui seront organisées. 

> Coronavirus en Belgique: les mesures décidées par le comité de concertation ce vendredi


 




 

Vos commentaires