En ce moment
 
 

Nadine est "effondrée": des tonnes de déchets de chantier déversés dans son jardin pendant que cette infirmière et mère de 2 enfants est au travail

 
 

Nadine est infirmière et possède une maison à Leeuw-Saint-Pierre en Brabant flamand. Pendant son absence, on a déversé des tonnes de déchets dans son jardin. Elle est désespérée.

C'est la consternation pour Nadine qui découvre que son jardin a été transformé en véritable dépotoir. 

"J'étais en pleurs parce que j'ai deux petits enfants, j'ai un prêt encore pour mon appartement, et je voyais la montagne de travail à faire ici et quand je vois ça... Deux personnes qui sont passées m'ont dit que c'était plus de 20 à 30.000 euros", raconte Nadine

Après des semaines de confinement dans son appartement à Bruxelles, Nadine revenait voir sa maison en construction pour discuter des travaux. Les déchets qu'elle y découvre proviennent essentiellement du secteur de la construction. Deux fenêtres de toit ont également été volées. Les habitants de ce quartier résidentiel affirment n'avoir rien vu ni entendu.

"À ce moment-là, j'étais en pleurs, effondrée, et je me dis : il faut que j'aille à la police, c'est normal, je pense que c'est la réaction de toute personne... pour porter plainte. C'est pas légal. Et je n'ai pas pu déposer plainte, on m'a dit que c'était une propriété privée et qu'il fallait déblayer à mes propres frais", ajoute Nadine Mulumba. 

Si Nadine était absente du chantier, c'est parce qu'elle est cette infirmière à Bruxelles et mère de deux enfants. Son chantier étaient en veille et les malfrats ont profité de son absence. 

"J'étais concentrée à sauver des vies... C'est lourd. Sur les épaules d'une personne, c'est vraiment lourd", explique l'infirmière au bord des larmes. 

Avec des amis et des volontaires, Nadine a pu retrouver des documents nominatifs avec des adresses postales. Elle espère que la police pourra retrouver le responsable et entamer une procédure judiciaire. 

> CORONAVIRUS EN BELGIQUE : où en est l'épidémie ce mercredi 13 janvier ?




 

Vos commentaires