En ce moment
 

Nos plaines de jeux sont-elles sûres? Voici ce qui provoque le plus d’incidents (vidéo)

Avec la météo de ces dernières semaines, vos enfants ont sans doute bien profités des plaines de jeux en extérieur. Mais comment ces modules sont-ils contrôlés? Hé bien, Aurélie Henneton et Samuel Lerate ont suivi ce matin une équipe à Lens dans le Hainaut pour le RTL Info 13H.

Le particulier fait ce qu’il veut chez lui. Mais pour les installations qui peuvent être utilisées par le public, les normes sont strictes. C’est le cas des cours d’écoles, des campings, etc… Notre équipe a accompagné un contrôleur venu examiner une toute nouvelle aire de jeu dans un restaurant.

Ce travailleur dispose d’un kit. Dans ses mains, le gabarit d’une tête d’enfant. "Ici, il n’y a aucun danger. L’enfant ne peut pas rester accroché par sa tête en tombant entre les barreaux par exemple", souligne Benoît Michotte, contrôleur du Service Public Fédéral Economie.


Des règles importantes à respecter

Du sol aux balustrades, chaque élément est inspecté, mesuré. "C’est du bon sens concret. Il faut par exemple des sols amortissants s’il y a des hauteurs de chute importantes. Il y a des hauteurs pour les toboggans, pour que l’enfant ne puisse pas tomber de trop haut ou qu’il ne se tape pas l’arrière de la tête. On contrôle aussi les espaces de sécurité entre chaque équipement, il ne faut pas que tous les équipements soient mis les uns sur les autres. Ce sont vraiment des règles importantes…", détaille le contrôleur.

La sécurité des aires est fixée par arrêté royal. L’exploitant a des devoirs: il doit ainsi entretenir son installation, et les alentours.

"L’aire de jeu doit être délimitée par rapport à la rue. Pour la surveillance des parents, c’est très important qu’il n’y ait pas un endroit de l’aire de jeu qui ne soit pas surveillé et où l’enfant pourrait se blesser ou tomber. Il ne faut pas non plus qu’il y ait des éléments du décor comme un plan d’eau qui soit accessible", explique encore Benoît Michotte.

"Un contrôleur qui est envoyé ici, c’est très rassurant pour nous et les parents sont aussi rassurés de savoir que les enfants peuvent jouer ici en sécurité", pointe le restaurateur, Chun-Lung Chen.


"Souvent, l'aire de jeux n'est pas en cause"

L’an dernier, 586 contrôles ont eu lieu. Deux aires ont été mises à l’arrêt. La loi est claire: tout incident doit être signalé. Si les normes de sécurité ne sont pas respectées, les amendes peuvent aller jusqu’à 200.000 €.

"En 2016, on en avait eu 25 qui ont été signalés mais ce qu’on a constaté c’est que souvent l’aire de jeux n’était pas en cause. C’est surtout le comportement de l’enfant qui a conduit à une blessure ou à un incident", éclaire Etienne Mignolet, le porte-parole du Service public fédéral Economie.

Les parents gardent donc un rôle important, en encadrant le jeu.

Vos commentaires