En ce moment
 
 

Nouveau bug avec la plateforme Qvax: vous avez été nombreux à recevoir un étrange message, voici pourquoi

Nouveau bug avec la plateforme Qvax: vous avez été nombreux à recevoir un étrange message, voici pourquoi
 
 

Depuis lundi, de nombreuses personnes ont reçu un message de la plateforme Qvax (site web d'inscription à la vaccination en Wallonie) leur indiquant qu’elles n’avaient pas répondu à l'appel pour se faire vacciner. Le hic? Ces personnes ne semblent pas avoir été convoquées. Vous avez été extrêmement nombreux, plusieurs dizaines, à presser le bouton orange Alertez-nous pour nous signaler ce nouveau bug. Que s'est-il (encore) passé?

"Que se passe-t-il avec Qvax? J’ai reçu cet e-mail sans pour autant avoir reçu d’appel ou d’e-mail. Je ne suis apparemment pas le seul et impossible d’avoir des infos ou explications", nous a écrit Laurent lundi via le bouton orange Alertez-nous. Son cas est loin d'être isolé: vous avez été une vingtaine à nous contacter pour nous signaler ce problème.

"Je viens de recevoir un mail de Qvax signalant que je n'ai pas réagi à leur invitation, et que du coup je suis exclu de la liste d'attente. J'ai tout vérifié, et n'ai reçu ni sms, ni appel téléphonique, ni mail", témoigne Jonathan. Pareil pour Virginie: "Bug de Qvax: J’ai reçu un email disant que je n’ai pas réagi à temps or je n’ai reçu ni sms ni email signalant une dose disponible. Mon mari idem et nous ne sommes pas les seuls d’après d’autres témoignages sur Twitter. C’est hyper frustrant!"

Le message envoyé par Qvax est identique: "Vous n'avez pas confirmé votre prise de rendez-vous pour un vaccin, que faire? Malheureusement, vous avez décliné ou vous n'avez pas réagi endéans le temps imparti pour confirmer votre créneau horaire. Vous pouvez maintenant remettre vos nouvelles disponibilités à jour dans votre calendrier QVAX. Cette action est nécessaire si vous souhaitez vous maintenir sur la liste de réserve."


Mais comment expliquer ce nouveau bug de la plateforme? Les personnes concernées par ces e-mails ont-elles encore une chance de recevoir une dose de vaccin? Que doivent-elles faire? Explications. 

La plateforme Qvax.be est gérée par la Smals, le bras informatique de l’Etat belge. Et depuis le début de la crise, la Smals est au centre de tout: la mise en place des bases de données Sciensano, le testing, les call centers, le tracing, mais aussi la plateforme de vaccination Doclr qui a également connu son lot de bugs. Pour tenter de comprendre ce qu'il s'est passé avec Qvax, c'est donc vers la Smals que nous nous sommes tournés. 

Trop d'invitations envoyées en même temps par le même centre 

"Hier (lundi 10 mai), un centre de vaccination en Wallonie a envoyé un trop grand nombre d’invitations en une seule fois", explique le porte-parole de la Smals, Jan-Frans Lemmens. Le centre aurait envoyé "les nouvelles invitations par millier" au lieu de le faire "par centaine" comme c'est recommandé. Et aurait ainsi "surcharger le système" à cause de "trop grands envois"

Pour le porte-parole, pas de doute, le bug vient bien de ces invitations envoyées en nombre. "Il est donc probable qu'une partie de ces invitations n’a pas été envoyée correctement tout de suite. Ce qui explique les invitations expirées…", poursuit Jan-Frans Lemmens, précisant que c'est le "fonctionnement normal" du système.

Que faire si vous êtes concernés? 

Selon le porte-parole de la Smals, "l’équipe Qvax a déjà réinitialisé les 'disponibilités'" pour les utilisateurs concernés par ce bug. Mais concrètement, qu'est-ce que ça veut dire? 

"Pour les utilisateurs en question, leur disponibilité a déjà été réactivée. Il est donc possible qu’ils aient déjà reçu une nouvelle invitation vu qu'ils étaient en tête de liste lundi", précise Jan-Frans Lemmens. Si les utilisateurs concernés n'ont rien reçu, pas de panique: "Ils vont bientôt la recevoir, sans démarche supplémentaire" à entreprendre, continue le porte-parole.

En cas de doute, "l’utilisateur peut toujours se connecter à Qvax et vérifier". Si cela n'a pas déjà été fait par l'équipe Qvax, l'utilisateur devra donc lui-même "mettre à jour ses disponibilités" et pourra ainsi recevoir une dose comme c'était prévu. 

Et pour éviter que ce genre de bug lié à une surcharge du système ne se reproduise, "des adaptations sont en cours". Malgré son lot de bugs, la plateforme Qvax a permis la vaccination "de plus de 71.000 personnes" en Wallonie.




 

Vos commentaires