Panneaux solaires: pour inciter les Wallons, voici ce qui devrait remplacer les fameux certificats verts, gelés depuis quelques années...

Le soleil a pris possession du ciel depuis plusieurs semaines, ce qui donne le sourire aux propriétaires de panneaux photovoltaïques. Ils seront heureux d'apprendre qu'une nouvelle proposition du régulateur wallon de l'énergie devrait remplacer les fameux certificats verts. L'idée est d'offrir une prime annuelle aux propriétaires de panneaux en fonction du prix de l'électricité.

Malgré une enveloppe de 7,4 milliards d’euros, la Région wallonne ne pourra atteindre d’ici 2030 que 75% de ses objectifs en matière de production d’électricité verte. Le régulateur énergétique wallon propose donc de remplacer les certificats verts par une prime annuelle versée aux propriétaires de panneaux solaires.

"Ce qu'on propose, c'est qu'ils ne nous rentrent plus systématiquement des relevés d'index tous les trimestres, mais qu'on leur verse une prime qui équivaut à leur production annuelle, à la date d'anniversaire de la mise en service de leur installation", a expliqué Christel Evrard, vice-présidente de la CWAPE, la Commission Wallonne Pour l'Energie, dans le RTL info 13h.

Ce système devrait simplifier le secteur, d’ici 2021. Et pour cela le régulateur wallon propose également une solution radicale aux certificats verts aujourd’hui gelés…

"Dans le mécanisme de financement de cette prime, nous proposons d'intégrer la résorption de tous les certificats verts qui ont été à différents moments placés au frigo, notamment en 2015 et 2017".

Solder le passer, se débarrasser de ce boulet, cela implique que le consommateur wallon doive mettre la main au portefeuille : la contribution annuelle pourrait passer de 38 à 47 euros par mégawatt consommé soit une augmentation d’environ 33 euros par an sur la facture globale.

"Si c'est pour simplifier et alourdir la charge à l'égard du citoyen ou de l'entreprise, c'est une manière de fonctionner en tant que libéral qui n'est pas la mienne", a rétorqué Jean-Luc Crucke, Ministre wallon du budget et de l’énergie.

La proposition du régulateur énergétique wallon est arrivée sur la table du gouvernement, elle sera examinée cet été.

Vos commentaires