En ce moment
 
 

Pas d'examens dans les écoles du réseau officiel: c'est bon ou mauvais pour les élèves?

 
 

Pas d'examen dans le réseau officiel cette année est-ce une bonne ou une mauvaise chose pour les élèves ? Maurice Johnson Kananga, psychologue et expert en éducation, était l'invité du RTLINFO 13H. Il répondait aux questions de notre journaliste Olivier Schoonejans.

La suppression des examens, c'est un problème ou une bonne chose ?

Un problème, je ne pense pas. C'est certainement pas une mauvaise chose non plus. L'essentiel finalement n'est pas nécessairement les examens à proprement parler mais plutôt la possibilité d'évaluer les élèves. Ça je crois que c'est nécessaire parce qu'avec le système hybride qu'ils ont connu quasi tout au long de l'année, avec les périodes d'absence de certains enseignants, il y a la nécessité de pouvoir évaluer les élèves, savoir où ils sont par rapport aux contenus qui sont censés être vus et maîtrisés sur l'année scolaire. Donc ça va permettre aux enseignants, aux étudiants mais aussi aux parents, de pouvoir situer les élèves par rapport au contenu qui sont censés être maîtrisés sur une année scolaire.

Est-ce qu'il n'y a pas un risque de baisse de motivation chez les élèves si on leur dit "de toute façon vous passerez normalement il n'y aura pas d' examen à la fin de l'année". Comment est-ce qu'on gère ça ?

Je ne pense pas qu'il y aura une baisse de motivation. Je pense qu'il y a déjà le plaisir pour tous ces élèves qui vont pouvoir se retrouver, puisqu'on recommence à partir de la semaine prochaine à 100% présentiel. Et donc on sent toute cette volonté, toute cette envie de la part de tous ces jeunes de pouvoir retourner à l'école à temps plein, de se retrouver et de pouvoir quelque part se raccrocher aussi. Parce que je pense que cette possibilité de pouvoir redémarrer les cours à la fin de l'année, c'est intéressant. D'abord parce qu'ils vont pouvoir se retrouver mais aussi parce que ça va permettre de redonner du sens à ce qu'est une classe finalement. Pouvoir se retrouver tous ensemble avec un enseignant, voir redéfinir ce que c'est une classe et puis redéfinir un peu les objectifs de l'année scolaire. Je crois que c'est aussi une bonne chose. Et puis c'est aussi intéressant parce que, quelque part, ça marque un peu la transition avant de belles et grandes vacances qui vont arriver.

Un mot des parents, vous l'évoquiez il y a un instant. Comment va-t-on dire aux parents qui se demandent comment évaluer si leur enfant connaît ou pas la matière ? Comment est-ce qu' on va faire ça puisqu'on n'a pas les points des examens qui sont généralement des valeurs que les parents regardent attentivement ?

Oui les examens sont un marqueur mais il y a aussi quelque part le travail journalier qui a été effectué tout au long de l'année et que ce soit en classe ou que ce soit à distance. Les enseignants ont, malgré tout, maintenu un système d'évaluation qui va permettre de donner un avis sur le niveau et sur le travail qui a été réalisé par chacun des élèves. Et puis les parents vont pouvoir s'y retrouver aussi grâce, finalement, au système classique. Je pense qu'il y aura des bulletins, des rapports qui vont être délivrés en fin d'année. Et puis j'ai envie de le préciser quand même. En l'absence d'examen, je le répète, ça signifie pas nécessairement absence d'évaluation. Je pense qu'il y a des enseignants qui ont à coeur aussi de retrouver leurs élèves, de savoir où ils en sont et donc ils vont prévoir des évaluations qu'on appellera peut-être pas certainement "examens" mais qui permettront de toute façon de pouvoir donner un avis sur la situation de chaque élève.




 

Vos commentaires