Patricia, la maman d'une fille autiste, est dans l'impasse: elle ne trouve aucun centre d'accueil adapté pour son enfant en Belgique

40.000 personnes souffrent d'autisme en Belgique mais toutes ne sont pas prises en charge. Faute de places dans des centres adaptés...

Il y a deux ans un plan avait été lancé. Des fonds avaient été investis mais pour les familles, c'est insuffisant. La région wallonne avait prévu 10 millions d’euros pour la création de nouvelles places d’accueil mais Patricia a beau chercher, des places pour sa fille de 23 ans atteinte d'autisme, elle n’en trouve aucune. "Il n’y a pas de structure. Il n’y a que des instituts que j’appelle des mouroirs ou alors des écoles adaptées mais jusqu’à 18 ans. Après, il n’y a plus rien", explique-t-elle au micro de notre journaliste Loic Verheyen.

Même déception pour Flora Arrabito, directrice de l’ASBL "Autisme en action". "Il y a des choses qui ont changé mais malheureusement trop peu. Ce n’est pas encore visible à nos yeux. Il y a quelques place qui ont été créées mais pas assez par rapport à la demande qui existe", souligne-t-elle.

Autre difficulté: trouver du personnel médical pour soigner les autistes. Depuis le 1er janvier de cette année, il existe une formation spécifique mais le personnel formé est encore difficile à trouver. Quant au ministre concerné, elle n’était pas disponible ce dimanche pour commenter les avancées du plan autisme.

Vos commentaires