En ce moment
 
 

Pic de pollution: l'alerte SMOG sera levée cette nuit

Le vent et la turbulence gagneront en intensité pendant la nuit, ce qui permettra d'assurer une bien meilleure dispersion des particules fines dans l'air et de faire baisser les niveaux de PM10 (particules dont le diamètre est inférieur à 10 microns).

Les mesures de réduction d'émissions activées dans les trois Régions en raison des pics de pollution prendront fin dans la nuit de vendredi à samedi, indique la Cellule Interrégionale de l'Environnement (CELINE), vendredi dans un communiqué. Le vent et la turbulence gagneront en intensité pendant la nuit, ce qui permettra d'assurer une bien meilleure dispersion des particules fines dans l'air et de faire baisser les niveaux de particules fines PM10.

Vendredi, il y aura encore un risque de dépassement du seuil d'alerte de 70 microgrammes/m3 dans les trois Régions, précise CELINE. La dispersion des particules fines s'améliorera toutefois progressivement dans l'après-midi grâce à une légère augmentation du vent et à une moindre stabilité de la basse atmosphère. Sur l'ensemble de la journée, les concentrations de PM10 (particules dont le diamètre est inférieur à 10 microns) resteront globalement élevées. L'indice de qualité de l'air évoluera à la limite des niveaux 6 et 7 sur 10 (10 étant "exécrable"), soit de "très médiocre" à "médiocre", en ce qui concerne la concentration en particules fines PM10.

Ce week-end, "nous devrions retrouver une assez bonne qualité de l'air, avec un indice 4 pour samedi", ajoute CELINE. Aucun dépassement du seuil d'alerte de 70 microgrammes/m3 n'est prévu. Les mesures de réduction d'émissions et les limitations de vitesse à 90km/h mises en oeuvre sur certains axes routiers et autoroutiers dans les trois Régions seront donc levées.

Hier, 6.227 excès de vitesse

La police fédérale de la route a surpris 6.227 automobilistes en excès de vitesse ce jeudi, au premier jour de l'alarme smog, indique la police fédérale dans un communiqué. Lors d'une alarme smog, la vitesse maximum autorisée sur les autoroutes est de 90 km/h.

Les contrôles par radars mobiles ont abouti à la rédaction de 2.941 procès-verbaux pour excès de vitesse; les constats par radars fixes sont responsables de 3.286 PV pour les mêmes raisons, a encore précisé la police fédérale.

"Ca ne règle pas le problème fondamental"

L'alerte au pic de pollution "est une bonne chose pour les personnes habitant près des autoroutes (où une limitation de vitesse de 90km/h est mise en place en cas d'alerte, ndlr), mais cela ne règle pas le problème fondamental", a expliqué Danny Smagghe, porte-parole de Touring.

L'entreprise d'assurance et d'assistance aux automobilistes souhaite que la qualité de l'air soit préservée via des mesures permettant aux véhicules de maintenir une vitesse constante. VAB et Touring déplorent l'absence de mesures permettant de fluidifier le trafic en éliminant les points noirs à l'origine de ralentissements et d'embouteillages. VAB évoque également la réforme de la taxe de mise en circulation, qui ne serait "pas dissuasive pour les voitures les plus polluantes". 

Vos commentaires