Plan de restructuration chez Carrefour: après avoir obtenu des garanties supplémentaires, le syndicat socialiste approuve le protocole d'accord

Plan de restructuration chez Carrefour: après avoir obtenu des garanties supplémentaires, le syndicat socialiste approuve le protocole d'accord

Le SETCa a annoncé vendredi approuver le protocole d'accord relatif au plan de restructuration du groupe Carrefour en Belgique. Jeudi, le syndicat socialiste avait refusé de se ranger derrière le compromis en raison de la présence de trois pierres d'achoppement dans le texte. L'organisation était notamment inquiète du sort réservé aux malades de longue durée des cinq hypermarchés qui seront prochainement transformés en supermarchés en vertu du plan de la direction. Le SETCa a ainsi obtenu "la garantie que la direction, en cas de retour au travail de ces malades de longue durée, leur assurera un poste adapté dans l'hypermarché le plus proche de leur domicile". "Ce qui éloigne le spectre d'un licenciement pour force majeure pour ces personnes", se réjouit le syndicat.

L'entreprise s'est également engagée à ne procéder à aucun licenciement économique de CDI jusque fin 2022 au sein des services centraux. Enfin, la direction de Carrefour a élargi le recours aux crédits-temps, tant au siège que dans les magasins.

Vos commentaires