En ce moment
 
 

Plus de 500 étudiants réunis à l'ULB lors d'une contre-soirée pour boycotter le Mondial: "C’est de l’hypocrisie totale"

 
 

La Coupe du Monde reste polémique. Pendant le premier match des Diables Rouges face au Canada, des contre-événements étaient organisés mercredi soir en signe de boycott. Des étudiants étaient notamment réunis à l'ULB.

Face aux manquements du Qatar en matière de droits humains et aux abus du Mondial de football en termes environnemental, certaines et certains refusent de regarder les matchs. En signe de boycott, des contre-soirées sont organisées. C’était notamment le cas mercredi soir à l’Université Libre de Bruxelles (ULB). Plus de 500 étudiants se sont rassemblés dans un auditoire.

Ces jeunes refusent de regarder cet événement, et donc le match contre le Canada. A la place, un ancien match amical de la Belgique est diffusé contre la France en 2015. Notre équipe avait gagné 3 buts à 4. "On trouvait cela symbolique de regarder un match de foot, mais pas celui au Qatar", explique une participante.

"Il y a des initiatives qui ont vu le jour pour ne pas être tout seul. Moi je suis fan de football et j’ai du mal à me dire que je vais rester tout seul chez moi sans regarder un match des Diables", confie un autre étudiant.

Déjà plus de 70 événements prévus

Tous ces étudiants sont surtout présents pour protester contre un événement. "Je ne veux pas de cette Coupe du Monde-là parce que c’est de l’hypocrisie totale. C’est n’importe quoi", lance un participant. "La cause climatique d’abord me concerne directement. Les droits de l’homme qui ne sont pas respectés", explique une jeune femme. "Tous les accidents et les morts. Ce n’est pas acceptable", estime un autre étudiant.

Cette soirée n’est pas la seule organisée. Le collectif "Pas Qatar Ce Soir", qui rassemble plusieurs associations, regroupe tous ceux organisés les jours de matchs. Il y a déjà plus de 70 événements prévus.


 

Vos commentaires