En ce moment
 
 

Plusieurs cas du variant indien du Covid-19, le "double mutant", détectés en Belgique

 
 

Vingt étudiants indiens en formation en soins infirmiers à Alost et à Louvain ont contracté le variant indien du coronavirus, écrivent jeudi les journaux flamands Het Nieuwsblad et Het Laatste Nieuws. L'information a été confirmée à Belga par les bourgmestres des deux villes.

Les étudiants sont arrivés en Belgique au début du mois d'avril pour suivre une formation d'un an en soins infirmiers, a indiqué le bourgmestre d'Alost Christoph D'Haese. Les 11 étudiants concernés basés à Alost sont en quarantaine depuis leur arrivée. "Ils ne se sont pas mélangés à la population. Cette quarantaine est bien entendu strictement surveillée par la police. Les étudiants ne sont en aucun cas autorisés à quitter leur domicile".

La cellule de sécurité locale suit la situation de près. Le bourgmestre Mohamed Ridouani confirme que neuf étudiants ont également été testés positifs au variant indien à Louvain. "Comme à Alost, les étudiants sont en quarantaine. La police locale surveille la situation et notre équipe de crise suit également les étudiants de près. Nous sommes aussi en contact avec l'Agence flamande de la santé", a-t-il fait savoir.

En Inde, les hôpitaux se remplissent de patients atteints du virus. Les experts locaux s'inquiètent d'un "variant indien", qui serait plus contagieux et qui rendrait les patients plus gravement malades. Ce variant est d'ailleurs surnommé le "double mutant" et inquiète les experts étant donné le risque d'une efficacité réduite des vaccins actuels sur ce variant.

Le bourgmestre d'Alost en colère

La situation suscite des questions sur l'arrivée de ces étudiants venus d'Inde. Le voyage était-il autorisé? Contacté par nos soins, le bourgmestre d'Alost a exprimé son mécontentement à notre micro. "Pour moi c'est inacceptable. On demande des efforts très importants de la jeunesse, de nos étudiants, dans tout le pays. Moi je ne peux pas comprendre comment ça se fait que des étudiants, même si leur but était noble... pourquoi ils sont entrés en Belgique dans un climat pareil de Covid? C'est presque inacceptable", a déclaré Cristoph D'Haese.




 

Vos commentaires