Positive Belgium: Carole est bénévole pour le Télévie depuis qu'elle a perdu plusieurs proches

Positive Belgium: Carole est bénévole pour le Télévie depuis qu'elle a perdu plusieurs proches
Positive Belgium : les Bénévoles

Suite de notre série Positive Belgium consacrée aux bénévoles, à la rencontre de Carole Destray, 58 ans, bénévole pour le Télévie à Ittre.

C'est chez elle, en train de préparer une choucroute qu'elle et d'autres bénévoles vont vendre au marché de Noël d'Ittre, que notre équipe l'a rencontrée. Dans sa carrière, elle a toujours été confrontée au cancer. "Je suis conseillère en prévention, responsable sécurité dans une institution hospitalière qui me rappelle en fait tous les jours que ce qu'on fait pour le Télévie est important parce que tous les jours je vois des gens qui viennent en chimio, qui reviennent quand ils sont en rémission. (…) J'ai travaillé pour la recherche médicale, mais pas sur le cancer. À ce moment-là, j'ai ressenti vraiment ce manque cruel d'argent dans les projets qui peuvent aider les gens à mieux vivre certaines maladies chroniques et je me suis dit, si un jour je sais faire quelque chose pour aider la recherche médicale, il faut le faire."


Touchée par la maladie dans sa famille

Deux personnes très proches d'elle sont malheureusement décédées de la maladie. "J'ai été touchée très jeune dans ma famille. Ma cousine germaine avec qui j'avais beaucoup de contacts a perdu sa maman à 18 ans. Elle est décédée d'une leucémie. À l'époque il n'y avait pas les avancées qu'il y a aujourd'hui. Et sa maman a beaucoup souffert et ça m'a beaucoup marquée." Nadine Lambert, bénévole avec elle sur le marché de Noël, enchaîne : "Ce qui me plait chez Carole c'est sa grande générosité, son grand cœur, son empathie. On a eu toutes les deux notre papa qui a été touché par le cancer et je crois que ça nous a rapprochées et on a beaucoup de points communs et c'est une amitié sincère et vraiment profonde."


"Les enfants qui ne s'en sortent pas, c'est terrible"

Ce que Carole préfère dans son rôle de bénévole, c'est "la partie échanges humains qui est vraiment inexplicable. C'est vraiment le bonheur." Et sa motivation reste intacte. "On a perdu cette année deux petites personnalités aussi, qui malheureusement ont perdu leur bataille contre le cancer et ça nous émeut beaucoup, franchement. En dehors du fait que dans la famille on est personnellement touchés, le fait de voir les enfants qui ne parviennent pas à s'en sortir, c'est terrible, vraiment terrible. Et ça ne fait que renforcer l'envie qu'on a de se battre encore plus pour avoir un maximum"

Vos commentaires