En ce moment
 
 

Positive Belgium: le Belge mange deux fois trop de sel, voici la solution d'une société bruxelloise pour y remédier

  • Positive Belgium: coup de projecteur sur l''entreprise belge Posidonia

  • Positive Belgium: coup de projecteur sur l''entreprise belge Posidonia

 
 
Positive Belgium

Toute cette semaine, pour son opération "Positive Belgium", RTL Info met en lumière des sociétés innovantes belges. Focus ce midi sur Posidonia. Une entreprise qui s’est attaquée à un problème de taille, notre consommation de sel. Posidonia a créé un sel contenant moins de sodium.

Antoine Woitrin, CEO de Posidonia, était présent sur le plateau du RTL Info 13h pour en parler.

Julie Denayer : Comment est né le sel Posidonia ?

Antoine Woitrin : "La problématique, c’est que le Belge mange en moyenne deux fois trop de sel par rapport à ce qui est recommandé. 80% du sel qu’on mange est ajouté par l’industrie alimentaire. Notre objectif, c’est d’aider les producteurs alimentaires à diminuer le taux de sel dans leurs produits, tout en préservant leur goût."

J. D. : Aujourd’hui, votre sel est présent dans des pains de Delhaize ou Carrefour. Comment vous avez réussi à convaincre ces grands groupes ? Quelle est la clé du succès ?

A. W. : "Pour moi, il y a deux parties. La première chose, c’est de réfléchir à ce qu’on peut leur apporter. Grâce à notre sel, ils peuvent dire que leur pain est meilleur pour la santé. Donc si vous voulez acheter du meilleur pain pour votre famille, allez dans ces enseignes-là. Ensuite, c’est beaucoup de persévérance. Effectivement, ce genre d’acteurs n’acceptent pas une start-up dès le premier jour donc on a appelé, appelé encore. Avec beaucoup de patience, on a réussi à les convaincre."

J. D. : La Belgique, est-ce un pays où il est simple pour des petits entrepreneurs de grandir, de s'exporter ?

A. W. : "J’ai reçu beaucoup de soutien de la Région bruxelloise. A côté de ça, on a trouvé des investisseurs donc je crois qu’il y a un bon climat pour les starts-up. Si on a un produit qui marche bien dans les produits belges, je crois qu’on a la crédibilité nécessaire pour partir à l’étranger et se développer."

 
Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

 

 

Vos commentaires