En ce moment
 

Pourquoi Amnesty International dénonce-t-elle le match des Diables Rouges contre l'Arabie saoudite?

Ce mardi, les Diables Rouges affrontent l'Arabie saoudite en match amical. A cette occasion, Amnesty International a produit un visuel appelant Willy Borsus, le Ministre-Président de la Région wallonne, à cesser de vendre des armes au Royaume saoudien. 

"Match de la mort: ayez les c******* de dire non à l'Arabie saoudite", peut-on lire sur la dernière affiche de communication. 

L'organisation accuse l'Arabie saoudite de violations de droits humains et humanitaires. "L’Arabie saoudite se rend coupable depuis trois ans de crimes de guerre au Yémen en bombardant volontairement des cibles civiles, telles que des écoles, des mosquées et des hôpitaux", assure un communiqué d'Amnesty International.


"Un grand criminel de guerre"

"Or, la Région wallonne, en violation totale du Traité sur le commerce des armes que la Belgique a pourtant ratifié, continue de vendre des armes à l'Arabie saoudite, ignorant ainsi les risques d’utilisation de ces mêmes armes pour commettre des crimes de guerre", écrit-elle. 

Sur le plateau de RTL Info, Philippe Hensmans, directeur de la section belge, a expliqué la position de l'organisation internationale.


"Il est temps d'arrêter de collaborer"

"Il y a un paradoxe. C'est que le gouvernement fédéral a voté une suspension de vente d'armes à l'Arabie Saoudite et cette résolution était portée par le parti de M. Borsus", indique-t-il. Avant d'ajouter: "Aujourd'hui, l'Arabie saoudite est un grand criminel de guerre (...) Plein de raisons montrent qu'il est temps d'arrêter de collaborer avec ce régime". 

Dans ce contexte, Amnesty International a lancé une campagne, #WallonieImmorale, demandant à la Région wallonne de cesser de vendre des armes aux pays violant le droit international humanitaire et les droits humains, particulièrement l’Arabie saoudite.

Vos commentaires