En ce moment
 
 

Pourquoi le groupe Colruyt a-t-il acheté des salles de sport?

Pourquoi le groupe Colruyt a-t-il acheté des salles de sport?
©Belga
 
 

La crise du covid crée des opportunités d’acquisitions d’entreprises en difficulté, ou pas très vaillantes et cela donne parfois des acquisitions surprenantes.

La crise sanitaire a effectivement fait bondir les acquisitions et les rachats d’entreprises. L’année passée, on parlait de reprise en forme de V, c’est-à-dire une forte reprise très rapide, ou encore en U, c-à-d une forte reprise un peu moins rapide. On a d’abord eu une reprise en forme de W, avec une des reprises et puis des reconfinements.

Nous sommes à présent dans une reprise en forme de K, avec des entreprises et des secteurs qui sont repartis à la hausse, qui ont bien redémarré et d’autres en grande difficulté. Tout cela crée des opportunités d’acquisition d’entreprises en difficulté, en manque de cash ou qui ne vont pas pouvoir investir pour s’adapter à un monde qui a changé. Résultat : il y a eu plus de 1.770 milliards de dollars d’acquisition signés dans le monde depuis le début de l’année. Un record, qui correspond à une hausse de 124 % en un an.

Il y aussi des surprises, comme le rachat par le groupe de distribution Colruyt d’une chaîne de salles de sport. Cela a surpris les marchés financiers, parce qu’à priori cette activité n’a rien à avoir avec les activités du groupe Colruyt.

Pourquoi est-ce qu’une entreprise en rachète une autre, en théorie ?

En général, elle le fait pour acheter des parts de marché, pour acquérir de la clientèle plus rapidement qu’elle ne le pourrait seule. Elle rachète alors souvent un concurrent direct. Il peut aussi arriver qu’une entreprise achète une entreprise plus jeune pour se payer de la technologie, plus vite qu’elle ne pourrait la développer, ou acheter un modèle d’affaire, comme Apple a racheté Beats notamment pour le modèle de streaming. Ou encore on peut acheter des équipes.

Mais ici avec Colruyt rien de tout cela dans l’acquisition de la chaine de club de fitness JIMS. Il n’y a pas de synergies avec les activités de distribution de Colruyt. Et pourtant, il y a une logique. Les dépenses en santé personnelle, en bien être alimentaire étaient déjà en forte augmentation avant le covid et elles ont encore augmentées, et le vieillissement de la population va amplifier cette dynamique.

Colruyt en est conscient et s’est lancé résolument dans cette nouvelle tendance, en rachetant Bio-Planet, en développant l’application SmartWithFood pour mieux comprendre les caractéristiques des produits alimentaires et savoir si cela vous convient, en lançant son académie avec des webinaires payants pour mieux manger et enfin, en se payant la pharmacie en ligne New Pharma.

Colruyt est une entreprise bien gérée et qui dégage beaucoup de cash. Via tous ces rachats et ces développements, la stratégie est simple et on pourrait même parler de consécration d’une nouvelle raison d’être pour Colruyt : « accompagner tout au long de la journée les consommateurs pour un mode de vie équilibré et sain, quelle que soit les moyens, par l’alimentation ou le sport. Et là, on peut voir les liens entre les activités.




 

Vos commentaires