Pourquoi le retour du froid est VRAIMENT une bonne nouvelle? (vidéo)

Vous l'avez sûrement ressenti ce matin, et ces derniers jours, le temps s'est fameusement refroidi. Restons positif, c'est pour la bonne cause. Pour la nature, le gel est en fait nécessaire. Fanny Dehaye et Benjamin Van Kelst se sont rendus au centre technique horticole de Gembloux pour le RTL Info 13H.

Une légère couche de gel habille arbres et sol, une aubaine pour la nature, toujours en repos végétatif. Cette période de froid est nécessaire pour aider de nombreuses plantes qui préparent leur floraison au printemps.


Préparer la floraison

"On a notamment des jacinthes qui ne fleuriraient pas bien s’il n’y avait pas de période de froid. Le fraisier n’a pas spécialement besoin de gel mais si on est à une période en-dessous de 7 degrés c’est bon. Au-delà de ça, on n’aura pas de fleurs au printemps. On a failli avoir le cas il y a quelques années. Et pour les pommiers, poiriers, si on a du gel, cela augmentera les rendements", détaille Jean-Benoît Ducarme, chef de cultures au centre technique horticole de Gembloux.

Du gel mais pas de neige, un plus pour les terres agricoles. La neige est un isolant, elle empêche le froid de descendre en profondeur ; le gel en revanche imprègne le sol.


"L'idéal: quatre à cinq jours de gel"

"La terre est remplie d’eau, l’eau va gonfler et va briser en petites mottes cette terre en suivant les liens naturels de la terre. Au printemps, on pourrait très bien fraiser avec des machines. Là on travaillerait le sol en cassant la structure du sol, ici le gel permet de travailler en respectant la structure du sol, ce qui est très important", précise Jean-Benoît Ducarme.

L’idéal: quatre à cinq jours de gel continu pour absorber l’eau à une quinzaine de centimètres de profondeur. Quant aux insectes ravageurs, cachés sous la terre en hiver, ce froid soudain stoppe leur propagation.

Vos commentaires