Dans les rayons, Sébastien se fie aux prix au kilo pour comparer les produits, mais il relève une "INCOHÉRENCE"

Dans les rayons, Sébastien se fie aux prix au kilo pour comparer les produits, mais il relève une

Sébastien habite la commune de Tournai. Chaque semaine, c'est lui qui se charge des courses alimentaires. Il se rend donc au Carrefour de Froyennes et accorde une attention particulière à la comparaison des prix. "C'est toujours intéressant comme exercice. Je prends toujours beaucoup de temps pour faire les courses", admet-il. 

Et pour bien faire, Sébastien se réfère presque systématiquement aux prix au kilo. En effet, dans les rayons, les étiquettes affichent le prix du produit à l'unité suivi du prix au kilo. Cela permet aux consommateurs de comparer aisément les tarifs. Il est ainsi parfois plus avantageux de payer un peu plus cher un produit dont la masse est largement supérieure.


"Voyez-vous ce qu'il y a de bizarre ?"

Pourtant, il y a quelques jours, Sébastien a relevé "une incohérence" dans les étalages de Carrefour. Alors qu'il comparait le prix des différentes boîtes de thon proposées par l'enseigne, une indication l'a intrigué. La boîte de thon de la marque Carrefour de 160g était vendue 2,15 euros. Le prix du kilo atteignait quant à lui 20,67 euros. "Voyez-vous ce qu’il y a de bizarre ? Indice : 20,67 x 0,160 ne fait jamais 2,15. Comment les prix sont-ils calculés", nous questionne Sébastien. 

En effet, si l'on fait la conversion, en se référant à cette boîte qui pèse 160g, le prix au kilo aurait dû s'élever à 13,44 euros, et non à 20,67 euros comme il est indiqué. Afin de comprendre comment cela était possible, nous avons contacté l'enseigne Carrefour.


"Le poids au kilo est calculé en fonction du poids égoutté"

"Le prix affiché est correct. La canette de thon pèse 160 g, or le poids net égoutté s'élève à 104 g. Le poids au kilo est calculé en fonction du poids égoutté et non du poids avec emballage", nous précise-t-il. 

Afin de comparer convenablement les prix, il est donc essentiel de connaître cet argument. Lorsqu'une denrée alimentaire est présentée dans un liquide de couverture, le poids net égoutté de cette denrée alimentaire est indiqué dans l'étiquetage. Et c'est précisément ce poids net qui permet de calculer son poids au kilo. 

Le calcul est simple. Une boîte de thon de 160g est vendue 2,15 euros. Pour calculer le prix de revient au kilo, il suffit de diviser ce prix à son poids net égoutté, soit 104 g, puis de le multiplier par 1000.

Résultat: (2,15/104)x 1000= 20,67 euros. Soit le prix indiqué en magasin. 

thon

La méthode de calcul est exactement la même pour tous les produits proposés par l'enseigne. Boîtes de conserve, canettes, épices vendues en bocaux, etc. Systématiquement, les prix des emballages sont retirés pour calculer les prix de revient au kilo. Une information à connaître afin de comparer convenablement les différents tarifs. 

Chacun des prix étiquetés en magasin est calculé par un opérateur de l'enseigne. "Une personne reçoit le prix de vente à l'unité. Elle doit ensuite faire le calcul pour indiquer le prix au kilo", nous précise le porte-parole. 

Notre témoin entend bien les explications avancées par le porte-parole de la firme mais ne semble pourtant pas convaincu. En effet, Sébastien nous explique que selon ces constations, tous les prix ne sont pas calculés de la même manière. Muni de sa calculatrice, il relève des contradictions, compliquant alors ses habitudes de comparaison.


"Dans quelle mesure peut-on se fier aux explications de Carrefour ?" 

Chez Carrefour, la boîte de thon Imperial de 300g est vendue à 5,09 euros. Or, son poids net s'élève à 220g. Si l'on se réfère aux explications avancées par Carrefour, le prix au kilo aurait dû s'élever à 23,14 euros. Problème: en rayon, le prix indiqué est de 16,97 euros, soit le prix incluant non pas le poids net du produit mais cette fois-ci le poids du produit avec son emballage.

"Je m’attends surtout à ce que ce prix au kilo soit calculé de la même manière pour chaque marque, or on peut voir ici que ce n’est pas le cas. Dans quelle mesure peut-on se fier aux explications avancées par Carrefour alors ?", se questionne Sébastien.  

thon2

La manière dont est calculée le prix au kilo diffère-t-elle selon les marques, rendant impossible toute comparaison de la part des consommateurs ? La réponse de Carrefour ne se fait pas attendre. "Non bien sûr, tous les prix sont calculés de la même façon. Il s'agit dans ce cas d'une simple erreur. La personne chargée de rendre compte des prix au kilo s'est tout simplement trompée. Elle a calculé le prix en fonction du poids total et non du poids égoutté", nous renseigne le porte-parole. 


"Une erreur humaine"

"Il s'agit là d'une erreur humaine qui va rapidement être corrigée. Parmi les 88 références de thon contrôlées, je n'ai relevé aucune autre erreur", ajoute-t-il. Une affirmation cependant contestée par Sébastien qui assure avoir relevé "plusieurs erreurs de ce type" en faisant ses courses. 

Selon nos constatations, cette méthode de calcul est utilisée par l'ensemble des distributeurs. Dans les rayons des magasins Delhaize, Colruyt ou encore Smatch, les prix de revient au kilo n'incluent pas non plus les emballages. 

Vos commentaires