En ce moment
 
 

Quand l'obsolescence n'existait pas: Ann a un frigo de 1952

 
 

Cette habitante de la région de Ninove utilise encore le frigo de ses grands-parents. Il date de 1952, une époque qui ne connaissait pas le désastreux concept d'obsolescence programmée.

Ces dernières années, vous avez certainement entendu parler de l'obsolescence programmée. Il s'agit d'une stratégie non avouée des fabricants, visant à rendre inutilisables leurs appareils après une certaine durée d'utilisation, afin de pousser les gens à acheter le nouveau modèle.

Apple a souvent été cité en exemple, mais il serait naïf de croire qu'il est le seul à pratiquer cette stratégie douteuse et parfois discutable. La durée de vie des batteries, par exemple, c'est de la chimie. Après un certain nombre de cycles, elles sont moins performantes. De là à dire que cette durée de vie est programmé par l'assembleur de composants qu'est Apple, il y a un pas à ne pas franchir.

L'obsolescence programmée est cependant une réalité. Des ampoules aux imprimantes, elle existe depuis longtemps (voir ce résumé). 

 

Un frigo de 1952... 

Ce que le quotidien "Het Nieuwsblad" a mis en avant ce mardi, c'est le parfait contre-exemple. Ann De Schryver utlise actuellement un frigo fabriqué il y a… 61 ans.

"Et il n'est jamais tombé en panne", témoigne cette habitante de Nederhasselt, près de Ninove. Ce frigo de marque General Electric a été acheté en 1952 par les grands-parents de Ann. "A cette époque, les gens utilisaient leur cave pour garder les aliments au frais. Mes grands-parents n'en avaient pas, donc ils ont acheté un réfrigérateur", a poursuivi cette dame de 43 ans.

Le prix d'achat, à l'époque: 155€. "Une vraie fortune, à cette époque". 


 




 

Vos commentaires