En ce moment
 
 

Que peut-on vraiment jeter dans nos toilettes ?

La question des objets à jeter ou non dans nos toilettes va faire l’objet d’un arrêté royal. La ministre Marie-Christine Marghem a l'intention de créer un label qui permettra de préciser quels produits, rouleaux de papier WC ou encore lingettes, pourraient terminés dans les toilettes tout en préservant l'environnement.

Dans quelques temps, un décret ciblera enfin quels sont les produits que l'on peut mettre dans la cuvette des toilettes et ceux qui ne doivent surtout pas s'y trouver. Aujourd'hui, de nombreuses personnes jettent tout et n'importe quoi dans leurs toilettes. Francis Botton, vidangeur de fosse septique mais aussi déboucheur de canalisations, retrouve fréquemment divers objets: "Des lingettes, des cotons tiges, des tampons, des serviettes hygiéniques, des litières de chat… "


Le rouleau de papier toilette n'est pas le bienvenu dans la cuvette

Pour rappel, la règle de base est que seul le papier peut atterrir dans la cuvette des WC. Le rouleau n’est pas le bienvenu. Sur les emballages de certains autres produits, il est même parfois indiqué l’interdiction de les jeter au fond de la toilette. Renaud De Bruyn, spécialiste de l’éco-consommation, explique que "ce qui est solide, on ne le met pas dans la toilette. Que ce soit pour des questions techniques pour éviter de boucher les canalisations ou que ce soit parce qu’on va mettre des matières qui vont poser des problèmes dans les stations d’épuration."


"Il faut rester sur des choses relativement simples"

Certaines lingettes et rouleaux de papier toilette sont présentés comme étant biodégradables. Ils peuvent alors être jetés dans la cuvette. Cependant, Monsieur De Bruyn invite à la prudence : "S’il faut commencer à étudier tous les emballages pour savoir ce qu’on peut faire ou ne pas faire, ça commence à être difficile de savoir au quotidien ce qu’on peut faire. Donc je crois qu’il faut rester sur des choses relativement simples et ne pas commencer à dire ce qu’on peut jeter dans les toilettes."

L’arrêté royal en cours de rédaction prévoit l’application d’un marquage commun sur les emballages. Seuls les produits présentant un taux de biodégradabilité suffisant pourront finir dans les toilettes.

Vos commentaires