En ce moment
 
 

Que veulent dire les annotations avec petit astérisque dans le document du comité de concertation? Le Premier ministre répond

Que veulent dire les annotations avec petit astérisque dans le document du comité de concertation? Le Premier ministre répond
 
 

Le nombre de patients en soins intensifs est important parce qu'il conditionne les assouplissements annoncés, hier, par le Comité de concertation. Le ministre fédéral de la Santé estime même qu'ils ne seront possibles que si on arrive à descendre, dans ces services, sous la barre des 500 patients Covid.

"Notre perspective est que beaucoup plus de choses peuvent se passer à l’extérieur à partir du 8 mai", a dit le Premier ministre Alexander De Croo lors du comité de concertation de mercredi. Les citoyens belges doivent donc attendre 23 jours avant de profiter des perspectives de réouverture. Hier, Alexander De Croo avait même prévu un document (voir ci-dessous). C’est la colonne verte avec notamment la fin du couvre-feu, les terrasses pour l’Horeca et la bulle de 2. Toutefois, à côté de la date du 8 mai, il y a un astérisque et un texte tout en bas, qui stipule "à condition que la situation aux soins intensifs se soit améliorée durablement".

fiche-2

Pour bien comprendre cette condition, nous sommes retournés voir le Premier ministre aujourd’hui en visite dans le plus grand centre de vaccination du pays : le Heysel. "C’est très clair, c’est le taux d’occupation de lits en soins intensifs et il doit être plus bas que la situation d’hier. Il doit y avoir une tendance à la baisse avec un chiffre moins élevé", explique Alexander De Croo, Premier ministre.

Dans le document présenté lors du comité de concertation, il y a, à droite, la colonne rose saumon avec notamment de la culture, des événements et la réouverture des restos et bars à l’intérieur pour début juin. Là aussi un astérisque et un petit texte tout en dessous stipulant: "A condition que la situation dans les soins intensifs se normalise".

fiche-1
 

Pour comprendre, il faut regarder cette fois dans le compte-rendu du comité de concertation que nous avons obtenu. "Le Comité prendra une décision sur la base de plusieurs paramètres dont une barre cible de maximum 500 patients COVID-19 en Unité de Soins Intensifs". "C’est un critère indicatif, mais il est important, explique le Premier ministre Alexander De Croo. Nous regarderons d’autres critères également".

Les 500 patients covid maximum dans les soins intensifs ne sont donc pas une condition stricte à réouverture début juin. Néanmoins, Frank Vandenbroucke, ministre de la Santé, interprète différemment la règle. Pour lui et lui seul, si ce chiffre dans les soins intensifs n’est pas atteint, pas d’assouplissement. 




 

Vos commentaires