En ce moment
 
 

Quel est le taux de récidive des délinquants sexuels en Belgique?

 
 

Evaluer le taux de récidive et la prise en charge d'auteurs d'infractions sexuelles. Voilà, la mission que s’est donné Eliane Tilleux, ministre wallonne de la Santé, l'Action sociale et l'Egalité des chances. Mercredi, Eliane Tilleux a présenté un projet d'évaluation concernant les auteurs d'infractions à caractère sexuel (AICS). Il devrait permettre d'évaluer des domaines comme le niveau de risque de récidive lors de la libération d'un AICS, le type de libération qui lui convient ou le suivi dont il bénéficiera.

Etude du parcours post-carcéral

Cette recherche, "une première en Wallonie", porte sur les caractéristiques délictueuses, les aspects diagnostiques ou encore l'environnement social des AICS, pris en charge par les équipes de santé spécialisées en Wallonie. La recherche a été réalisée avec l'Unité de psychopathologie légale et le Centre de recherche en défense sociale. La première phase date de 2008 avec l'étude du parcours post-carcéral d'AICS. L'étude a évalué sur 4 à 5 ans les taux de récidive de 231 AICS en Région wallonne.

Reponses chiffrées

Ils sont de 27% pour les récidives générales, 7,9% pour une récidive sexuelle, 4,7% pour une récidive violente non sexuelle et 18,3% pour une récidive non violente non sexuelle. "Le taux de récidive sexuelle en Belgique est sous la moyenne internationale, avoisinant les 13%, mais on doit approfondir nos données pour expliquer ces différences", selon Thierry Pham, du Centre de recherche en défense sociale.

Seconde partie

Une seconde phase a permis de cerner les besoins des AICS quant à leur prise en charge et leur niveau de réceptivité au traitement. C'est là tout l'objectif du projet. Cela permettrait notamment de suivre l'évolution des AICS au sein du système de soin ambulatoire proposé en Région wallonne.


 

Vos commentaires