En ce moment
 
 

Quel rôle pour les médecins généralistes dans la vaccination? "Ils sont en capacité de convaincre", assure Catherine Fonck

 
CORONAVIRUS
 

Selon la cheffe de groupe CDH à la chambre, il faut associer les médecins généralistes à la vaccination car ils ont une "proximité, une connaissance du patient". Pour Catherine Fonck, il faut également se coordonner avec les spécialistes qui suivent des patients chroniques dans les hôpitaux.

Catherine Fonck a une fois encore répété ce matin sur l’antenne de Bel RTL qu’il y avait "trop de ratés, trop de lenteur" dans la campagne de vaccination et que 400.000 doses dormaient toujours dans les frigos.

Pourquoi ne vaccine-t-on pas les weekends avec les doses qui n’ont pas été utilisées la semaine, se demande-t-elle ? Il y a eu trop de couacs dans les centres de vaccination, notamment au niveau des convocations. "Ne bousillons aucune dose", a-t-elle martelé, "chaque jour compte".

Pour la cheffe de groupe CDH à la chambre, il est indispensable d’associer les médecins généralistes au processus, des médecins mis de côté jusqu’ici, alors que chaque année, ils vaccinent 2,5 millions de personnes contre la grippe.

Selon elle, le problème de stockage des vaccins à des températures très basses ne devrait pas se poser pour les doses AstraZeneca ou Johnson & Johnson. Elle souligne en outre la proximité de ces médecins avec les patients, ce qui pourrait aider à convaincre les indécis. Catherine Fonck estime qu’il faudrait associer de la même manière les médecins spécialistes qui travaillent en milieu hospitalier avec des patients chroniques.

 




 

Vos commentaires