En ce moment
 
 

Quelle est la stratégie pour le suivi des patients post-Covid? L'OMS s'inquiète, Steven Van Gucht répond

Quelle est la stratégie pour le suivi des patients post-Covid? L'OMS s'inquiète, Steven Van Gucht répond
 
CORONAVIRUS
 

L’organisation mondiale de la santé a annoncé que de nombreux anciens patients souffrent encore des symptômes du Covid des mois après avoir été malades. Ils ne bénéficient souvent pas d’un suivi. Y a-t-il une stratégie pour le suivi des patients post-covid en Belgique?

L'OMS a attiré l'attention jeudi, lors d'une conférence de presse en ligne, sur le syndrome post-Covid-19 dont souffrent de nombreuses personnes après avoir été infectées par le virus. Les chercheurs ont, en effet, observé que de nombreux patients restent en mauvaise santé plusieurs semaines après avoir contracté le coronavirus, avec parfois des symptômes très sévères. "Il s'agit d'une nouvelle facette du Covid-19 sur laquelle nous devons nous concentrer afin de comprendre le virus", a souligné le directeur régional de l'OMS pour l'Europe, Hans Kluge. Un nouveau document d'orientation sur le sujet est adressé par l'OMS aux décideurs des 53 pays de la région européenne.

"Il y a plusieurs projets qui ont démarré ou qui vont encore démarrer, expliquait le virologue Steven Van Gucht lors de la conférence de presse du centre de crise ce vendredi. Tout d’abord, il y a un projet du centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE) qui a déjà démarré. Ce projet essaie d’investiguer les plaintes long-termes qui sont rapportées par les patients qui ont eu le Covid."

"Il y a aussi d’autres études qui vont démarrer par exemple à Sciensano. Une enquête démarrera en avril, ajoute Steven Van Gucht. Un projet nommé ELICOM démarrera bientôt. C’est une surveillance passive dans laquelle des chercheurs vont analyser des bases de données pour évaluer l’état social et médical des gens qui ont été déchargés de l’hôpital. Un autre projet va faire un suivi actif des patients qui ont pu quitter l’hôpital."

Les statistiques relayées par l'OMS indiquent qu'environ un quart des patients présentent encore des symptômes quatre à cinq semaines après avoir été testés positifs et qu'un patient sur 10 environ ressent toujours des symptômes après 12 semaines. Le syndrome se manifeste notamment par une série de symptômes physiques, comme une extrême fatigue et un risque accru de séquelles cardiaques, pulmonaires et cérébrales.


 

 




 

Vos commentaires