En ce moment
 
 

Rentrée scolaire en secondaire: voici les détails pratiques

À quoi va ressembler la rentrée scolaire en secondaire? Voici les détails pratiques
©BELGA
 
CORONAVIRUS
 

Le 30 octobre au soir, les élèves ont débuté leur congé de la Toussaint. Les autorités avaient d'abord décidé de prolonger sa durée initiale jusqu'au jeudi 12 novembre. Compte tenu de la situation sanitaire dans le pays avec un pic de nouvelles contaminations, les différents gouvernements ont décidé à l'issue du comité de concertation du 30 octobre de prolonger ce congé jusqu'au 15 novembre. L'école reprendra donc ce lundi 16 novembre. Voici les détails pratiques de la rentrée dans l'enseignement secondaire.

La rentrée du lundi 16 novembre se fera en code rouge. Ce dernier sera probablement maintenu jusqu'aux vacances qui débutent le 21 décembre. Une évaluation de la situation sera effectuée le 1er décembre.

CODE ROUGE :

Pour l'ensemble des élèves du secondaire du 1er au 4ème degré :

  • Le personnel et les élèves portent le masque dans tous les contacts qui ont lieu à l'intérieur et quand la distance physique ne peut pas être respectée à l'extérieur. Des moments de pause dans le port du masque doivent être prévus en plein air et en respectant strictement la distance physique.
  • La présence de personnes tiers dans l'école doit être limitée au nécessaire. Concrètement, il s’agit de tous les tiers dont la présence est nécessaire au fonctionnement de l’école, à la réalisation de son projet pédagogique et au suivi du parcours scolaire des élèves.
  • Les activités hors de l'école sont suspendues.
  • Les élèves ont autant que possible cours dans une classe fixe et à une place fixe. Les enseignants changent de classe pour dispenser leur cours.
  • Les élèves doivent apporter leur propre repas et le prendre en classe en respectant tant que possible la distance physique.
  • Lors des récréations, les élèves doivent rester autant que possible avec les membres de leur groupe classe. Ils peuvent ôter le masque si les règles de distanciation sont respectées.
  • Les activités sportives sont suspendues et peuvent être remplacés par des activités éducatives en classe avec l'enseignant d'éducation physique.
  • Le ministère préconise "d'aérer les locaux très régulièrement, et obligatoirement pendant les pauses et entre les heures de cours (ouverture des fenêtres de la classe, ouverture de la porte de la classe et du bâtiment s’il donne sur l’intérieur, etc.)"

Règles propres aux élèves de 1er degré (en plus des règles énoncées plus haut) :

  • Enseignement à 100 % en présentiel.

Règles propres aux élèves de 2ème, 3ème et 4ème degrés (en plus des règles énoncées plus haut) :

Le nombre d'élèves présents simultanément doit être limité à 50 % de la population habituelle. Dans l'enseignement spécialisé, l'hybridation n'est mise en place que lorsque c'est possible en fonction de la spécificité et des besoins des élèves. Les modalités de mise en œuvre de l'hybridation sont laissées à l'appréciation des équipes éducatives avec toutefois quelques bases communes :

  • Chaque élève doit bénéficier d'un minimum de cours en présentiel à l'école (en présentiel deux/trois jours par semaine ou une semaine sur deux, l'alternance mis en place est décidé par l'établissement).
  • L’école doit s’assurer que tous les élèves disposent d’un accès aux contenus étudiés à distance. Les élèves qui ne disposent pas de l’équipement numérique nécessaire à domicile sont accueillis dans des locaux de l’école.
  • Un suivi doit être accordé à tous les élèves en tenant compte de leurs conditions de travail à domicile.
  • Des contenus à distance doivent être proposés dans les matières qui s'y prêtent en tenant compte de la capacité des élèves à travailler en autonomie. Ces contenues se concentre sur des apprentissages correspondant à des "essentiels".

Dans une circulaire du 31 octobre adressée au personnel des écoles, la ministre de l’Éducation de la Fédération Wallonie-Bruxelles Caroline Désir a indiqué que "l’augmentation des cas positifs constatée dans les écoles ces dernières semaines résulte de l’accélération des contaminations dans la société. L'éducation, malgré des mesures très strictes, est victime de l'épidémie croissante, sans en être le moteur".

De plus, le risque de contamination demeure "beaucoup plus faible entre les élèves et des élèves vers les adultes lorsque les enfants ont moins de 12 ans". Par conséquent, le retour à l'école se fera selon une approche différenciée entre l'enseignement primaire et l'enseignement secondaire.

Que va faire le comité de concertation ce vendredi?

CORONAVIRUS EN BELGIQUE: où en est l'épidémie ce vendredi 13 novembre ?


 

 




 

Vos commentaires