En ce moment
 
 

Réouverture des terrasses: pas question de rapprocher les tables grâce aux plexiglas

  • Ouverture des terrasses: pas question de rapprocher les tables

  • Ouverture des terrasses: Fabian Hermans est notre invité

  • Ouverture des terrasses: pas question de rapprocher les tables

 
 
 

A la veille d'une réouverture, très attendue par les cafetiers et restaurateurs, un nouveau coup dur pour le secteur Horeca. Le protocole de réouverture des terrasses a été précisé ce matin par le ministre de la Justice. Les plexiglas ne pourront pas être utilisés pour rapprocher les tables, contrairement à ce que laissait entendre la précédente circulaire.

À moins de 24 heures de la réouverture des terrasses, les cafés et restaurants ne savaient toujours pas s'ils étaient autorisés à placer des parois en plexiglas entre les tables afin de les rapprocher. Cela était possible, d'après le protocole distribué au secteur de l'horeca, mais pas selon le commissaire corona Pedro Facon. Ce vendredi matin, le ministre de la justice, Vincent Van Quickenborne, a rappelé l'interdiction des écrans de plexiglas, moins de 24 heures avant la réouverture des terrasses. Les restaurateurs espéraient pouvoir utiliser ces parois transparentes afin de réduire l'espace entre les tables. 

Mon boulot c'est ma vie

A Auderghem, dans un restaurant dans lequel notre rédaction s'est rendu, tout était prêt ce vendredi midi pour l'ouverture de demain. Des plexiglas avaient été placés pour les rares tables qui ne respectaient pas le 1 mètre 50. Mais suite à la publication de l'arrêté ministériel interdisant l'utilisation des plexiglas pour réduire les distances entre les tables, il faut les enlever. Réginald, propriétaire du restaurant, s'exprime: "On nous a fait commander des plexiglas. On en a commandé dix. Cela a coûté 1.000 euros. On va les rentrer."

Résultat, il faut revoir toute l'organisation de la terrasse. Sandrine, propriétaire également de l'établissement à Auderghem, a du mal à cacher sa déception: "Ils préviennent bien trop tard. On ne comprend pas bien les mesures."

Le restaurant de Reginald et Sandrine affiche complet samedi et dimanche soir. Mais sans plexiglas, il faudrait annuler des tables. Un coup dur après 7 mois de fermeture. "J'ai besoin de travailler et de retrouver une vie normale. Au-delà de l'aspect financier, mon boulot c'est ma vie."

Les bourgmestres de Gand, Louvain et les échevins bruxellois compétents ont déjà annoncé qu'ils n'appliqueraient pas immédiatement la règle concernant le plexiglas.

On a déjà un pays où la météo est capricieuse

Pour Fabian Hermans, administrateur de la fédération Horeca à Bruxelles, cette décision des autorités est "catastrophique". "C'est incroyable. C'est impensable. C'est catastrophique pour certains. Beaucoup vont réfléchir. On a déjà un pays où la météo est capricieuse, si en plus de cela on n'a pas une possibilité de rentabilité, comment voulez-vous qu'on arrive à fonctionner si on change d'avis toutes les 48 heures?" (voir vidéo ci-dessous)




 

Vos commentaires