En ce moment
 
 

Risque sismique en hausse pour nos centrales nucléaires

 
 

L’Observatoire royal de Belgique (ORB) vient de réaliser, en très peu de temps, une nouvelle évaluation des risques sismiques pour les centrales nucléaires de Tihange et de Doel qui a débouché sur une hausse du risque lié à un tremblement de terre. C'est ce qu'annonce samedi le quotidien Le Soir.

Depuis l'accident nucléaire de Fukushima, 143 centrales européennes sont soumises à des stress tests. Celles de Tihange et de Doel ne font pas exception et le risque sismique a été revu à la hausse en ce qui concerne ces deux centrales, indique le journal Le Soir. Le quotidien précise que cela ne signifie pas que nos centrales nucléaires sont devenues plus dangereuses mais que les conditions pour passer les stress tests auxquels elles doivent être soumises d'ici  peu, sont durcies. Et de préciser qu'"il semble légitime de se poser des questions sur la capacité de certaines installations à réussir l'examen".

Depuis le 1er juin, 143 centrales nucléaires européens sont soumises à des stress tests pour évaluer leur résistance face à d'éventuelles catastrophes naturelles ou accidents d'origine humaine. Ces tests ont été décidés au niveau européen après la catastrophe nucléaire de Fukushima.

Les opérateurs dans le domaine nucléaire, à savoir Electrabel pour Tihange et Doel notamment, devront rendre un rapport intermédiaire pour le 15 août, puis un rapport final pour le 31 octobre. Celui-ci sera vérifié par l'Agence fédérale de contrôle nucléaire, puis transmis au gouvernement et à la Commission européenne.


 

Vos commentaires