En ce moment
 

Risques élevés de coupures de courant en Belgique: "Les acteurs du dossier doivent d'urgence s'exprimer"

Risques élevés de coupures de courant en Belgique:

La ministre bruxelloise de l'Energie Céline Fremault (cdH) a demandé lundi à sa collègue en charge de ce département au fédéral, Marie-Christine Marghem (MR) de convoquer, "dans les plus brefs délais", une réunion des ministres de l'Energie, à propos des risques élevés de coupures de courant, en Belgique, dans les prochaines semaines. Ces risques ont été évoqués dimanche par une experte du Bureau du Plan.

Céline Fremault estime qu'il est "essentiel que les Régions soient précisément et régulièrement informées de la situation autour des unités de productions d'énergie de Doel et Tihange. Les Régions doivent impérativement connaître le cadre prévisionnel de réouverture de ces unités", a affirmé la ministre bruxelloise.

La ministre souhaite également disposer d'informations précises, complètes et objectives relatives aux risques de pénurie électrique pour la période hivernale à venir concernant Bruxelles ainsi que les mesures qui seront prises pour conjurer ce risque. "Ne faudrait-il pas que le pouvoir fédéral initie déjà une mise à jour de la campagne on/off (ndlr: visant à sensibiliser le grand public sur les risques de pénurie d'électricité en période de froid) afin de délivrer l'information la plus juste aux citoyens", a demandé la ministre.

Par ailleurs, Céline Fremault estime qu'une systématisation de la mise à jour des chiffres de production d'énergie électrique par rapport aux consommations projetées est aujourd'hui nécessaire. Cette mise à jour doit se faire de façon rapide et transparente avec toutes les parties concernées.


"Elle ferait mieux de venir s'exprimer au parlement"

La députée CD&V Leen Dierick a écrit au président de la commission de l'Economie de la Chambre, Jean-Marc Delizee, afin qu'y soient entendus d'urgence la ministre de l'Energie Marie Christine Marghem ainsi que les principaux acteurs de l'approvisionnement électrique, Elia, Engie Electrabel et le Bureau du plan.

"Il est positif que la ministre recueille toutes les données sur l'approvisionnement du pays en électricité et les analyse, mais plutôt que d'en livrer les résultats à la presse elle ferait mieux de venir s'exprimer au parlement", a tancé la députée de la majorité. "Le Bureau du plan a évoqué dimanche de possible ruptures d'approvisionnement en électricité en novembre. C'est hallucinant! La ministre vient de décider qu'il ne fallait pas de réserve stratégique pour cet hiver et on parle déjà de possible manquement", s'est offusquée Mme Dierick. S'étonnant du silence du gestionnaire de réseau, Elia, la députée se demande si cette situation ne pouvait pas être connue plus tôt.

Vos commentaires