En ce moment
 
 

Ruée vers les pneus hiver: dans certains ateliers, les équipes tournent déjà à plein régime

Sur les routes, vous y avez peut-être pensé ces derniers jours avec la baisse des températures : changer vos pneus été pour installer la version hiver. Vous n' êtes pas sûrement pas les seuls à y avoir songé : c'est le rush, dans les ateliers.

Un ciel bleu, du soleil. Une belle journée d’automne et pourtant à voir la file de voitures, on se croirait déjà en mode hiver. "Tant qu'il commence pas à geler, je trouve qu'il ne faut pas changer ses pneus", raconte un automobiliste dans la file. "Mais bon, mon patron m'a demandé de le faire."

Dans l’atelier, ça grouille au son des boulonneuses qui rythment le balai de pneus dans un brouhaha incessant. Dès que le thermomètre perd quelques degrés, tout le monde se donne le mot : c’est parti pour deux mois de forte activité.

"J'ai à peu près 300 voitures par jours, tous les jours", explique Pierre Boonen, le gérant de l'atelier. "38.000 pneus client sont stockés chez moi. À cette fréquence, il faut du temps pour pouvoir remonter tous les pneus."


Une main d'oeuvre supplémentaire

Aujourd’hui, ils sont 31 ouvriers contre 11 en période calme. Une vingtaine de saisonniers sont venus renforcer l’équipe durant deux mois. Originaires de Roumanie, la plupart viennent déjà depuis des années.

Une organisation bien rodée sous la supervision de Théo, le contremaître, lui aussi Roumain. "Je forme mon équipe en Roumanie", raconte le contremaître. "Ici, je travaille avec les mêmes matériels, les mêmes outils et les mêmes techniques qu'en Roumanie."

En 3 jours, ce garage réalisera le même chiffre d’affaires qu’en un mois de basse saison.

Vos commentaires