En ce moment
 
 

Semaine du rythme cardiaque: voici tous les hôpitaux qui vous proposent des tests de dépistage gratuits (vidéo)

Avec le slogan "Mon cœur en pole position", la Semaine du rythme cardiaque, du 1er au 5 juin, mettra une nouvelle fois l'accent sur la fibrillation auriculaire (FA). Au total, 92 hôpitaux proposeront aux Belges des tests de dépistage, a annoncé mardi la Belgian Heart Rythm Association (BeHRA).

Ce lundi est marqué par le début de la sixième édition de la Semaine du rythme cardiaque. La fibrillation auriculaire, trouble du rythme cardiaque le plus fréquent, est caractérisée par un dérèglement entraînant un battement irrégulier et rapide. Environ 150.000 Belges présenteraient cette pathologie, un nombre qui risque "de doubler d'ici à 2050", selon le Dr. Yves Vanderkerchove, président de la BeHRA. Au-delà de 40 ans, une personne sur quatre risque d'être atteinte, alors qu'un malade sur trois n'en montrera aucun symptôme (palpitations, vertiges,...).C'est pourquoi la Semaine du rythme cardiaque , du 1er au 5 juin, vise à informer le public. Pour l'occasion, 92 hôpitaux du pays proposeront gratuitement des tests de dépistage lors de la journée nationale de sensibilisation, le 4 juin.


La fibrillation auriculaire chez les femmes

Un site internet permet par ailleurs de calculer son pourcentage de risque. La sixième édition de la campagne s'axera sur la fibrillation auriculaire (FA) chez les femmes. En effet, si celles-ci sont aussi susceptibles que les hommes d'être touchées, leur risque de faire un AVC ou une thrombose si la FA n'est pas correctement prise en charge est "nettement supérieur", a exposé le Dr. Georges Mairesse, cardiologue.


Le "contexte hormonal féminin"

Une différence surtout liée "au contexte hormonal féminin". Les femmes sont également moins traitées préventivement.Cette année, la BeHRA est rejointe dans son initiative par d'autres associations, comme la Ligue cardiologique Belge. L'ancien pilote automobile Thierry Boutsen parraine l'événement. Entre 2010 et 2014, 160.000 personnes ont participé à l'une des campagnes. La liste des hôpitaux est disponible sur le site www.monrythmecardiaque.be.

Vos commentaires