En ce moment
 

Nombre record de dossiers ouverts pour maltraitance des seniors: "C'est la famille qui est désignée comme auteure dans 65% des cas"

Nombre record de dossiers ouverts pour maltraitance des seniors:

L'Agence wallonne de lutte contre la maltraitance des personnes âgées a reçu plus 6.000 appels, qui ont donné lieu à l'ouverture de 1.362 dossiers à la suite de maltraitance. Le phénomène est en hausse. Explications avec notre journaliste Bernard Lobet pour Bel RTL.

Plus de 1.300 dossiers pour des violences envers les seniors ont été ouverts en Wallonie auprès de "Respect Seniors" en 2017, un nombre record.

L'Agence wallonne de lutte contre la maltraitance des personnes âgées a reçu plus 6.038 appels, qui ont donné lieu à l'ouverture de 1.362 dossiers à la suite de maltraitance.

Ces seniors souffrent principalement de violences psychologiques. Décider à la place d'un senior, le priver de ses papiers d'identité, lui imposer un choix thérapeutique, cela fait partie des maltraitances, relevées dans près de 2 cas sur 10, sans compter les extorsions d'argent, les problèmes de harcèlements psychologiques, et même les violences physiques.

La maltraitance physique qui était autrefois pointée dans 1 situation sur 10 l’est désormais dans près d’1 appel sur 8. Enfin, dans un cas sur 6,  il y a négligence.


"C'est la famille qui est désignée comme auteure dans 65% des cas"

"Ce sont essentiellement des maltraitances psychologiques, puis financières et ensuite les maltraitances civiques et les négligences qui, d'une année à l'autre, passent l'une au-dessus de l'autre. On se rend compte que les maltraitances physiques que l'on pense les plus importantes sont celles que l'on rencontre le moins", explique Dominique Langhendries, directeur de "Respect Seniors", au micro de Bernard Lobet pour Bel RTL. 

Dans un tiers des situations, c'est la famille qui contacte "Respect Seniors". Et un appel sur quatre est donné par la victime elle-même. 68,8% des demandes d'aide concernaient des femmes et 9% des groupes de seniors tels que des couples ou des résidents d'institutions.

"C'est la famille qui est désignée comme auteure dans 65% des cas et on se rend compte qu'à l'intérieur de ce groupe, ce sont d'abord les enfants puis les conjoints qui sont désignés comme auteurs. Viennent ensuite les professionnels pour environ 20% des professionnels rencontrés", indique le directeur.


292 dossiers ouverts pour maltraitance en 2017 

Les maltraitances touchent bien davantage les seniors restés vivre à domicile (59%) que ceux placés en institutions (34%).

Un numéro vert existe pour signaler tous cas de maltraitance en Wallonie : 0800/30.330. (du Lundi au Vendredi 9H à 17H). A Bruxelles, c’est un numéro payant : le 02/223.13.43 (deux permanences lundi 12h30 à 16h et jeudi de 9h à 12h30)

En 2017, à Bruxelles, le service d’écoute pour personnes âgées maltraitées a reçu 1280 appels dont 819 pour évoquer une possible situation de maltraitance. 292 dossiers ont été ouverts pour maltraitance.

Parmi ces dossiers, 22 % concernaient une situation vécue au domicile et 78 % une situation en institution (maison de repos, maison de repos et de soins, résidence-service ou hôpital). Le nombre de signalements pour maltraitance augmente régulièrement chaque année.

Vos commentaires